Sans mauvais jeu de mots, Mme Urquizo-Grégoire qualifie «d’équipe de feu» les employés du CPE, qui travaillent d’arrache-pied depuis trois jours pour que tout soit prêt en vue de la réouverture prévue lundi.
Sans mauvais jeu de mots, Mme Urquizo-Grégoire qualifie «d’équipe de feu» les employés du CPE, qui travaillent d’arrache-pied depuis trois jours pour que tout soit prêt en vue de la réouverture prévue lundi.

Les dons de jouets affluent au CPE Le Soleil de Jeannot

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
L’équipe du CPE Le Soleil de Jeannot, dont l’installation dans la rue Le Corbusier a été complètement détruite par un incendie dimanche en fin de soirée, travaille toujours d’arrache-pied pour permettre le retour rapide des enfants dans de nouveaux locaux lundi prochain. Et elle peut compter sur une vague de solidarité de la communauté.

«On est dans l’abondance!» lance la directrice générale du CPE, Myriam Urquizo Grégoire, touchée par cet élan du coeur des Granbyens, qu’elle tient à remercier chaleureusement.

Ceux-ci ont répondu en grand nombre à l’appel à tous lancé mardi soir sur Facebook par un comité formé par les membres du personnel éducateur pour tenter de mettre la main sur des jouets encore en bon état et du matériel pouvant être utile au moment de la réouverture.

Beaucoup de familles dont un ou plusieurs enfants fréquentent le CPE ont d’ailleurs fait don de jouets, qui sont nettoyés et entreposés par les employés. «Ces familles-là sont elles aussi sinistrées, quand on y pense, mais elles s’impliquent beaucoup pour la réouverture», souligne Mme Urquizo Grégoire.

Des partenaires privés feront pour leur part don de tables à langer et de cubes pour le vestiaire de l’établissement, qui sera relocalisé aussitôt le feu vert du ministère de la Famille donné. «Nos partenaires, la municipalité et la Maison des Familles de Granby, nous ont offert plusieurs possibilités de locaux. On a déjà fait des visites et pris des mesures», indique la directrice générale.

Malgré le drame de dimanche soir, celle-ci semblait fort optimiste au bout du fil, mercredi matin. «La réorganisation se passe très, très bien», a-t-elle fait savoir.

Sans mauvais jeu de mots, tient-elle à préciser, Mme Urquizo Grégoire qualifie «d’équipe de feu» les employés du CPE, qui travaillent d’arrache-pied depuis trois jours pour que tout soit prêt en vue de la réouverture prévue lundi. «On est plus que proactifs, on est hyperactifs parce qu’on veut répondre aux besoins des parents le plus rapidement possible, mentionne-t-elle. Après tout, c’est la deuxième fois cette année qu’ils perdent le service.»

Rassurer les enfants

D’ailleurs, comme pour la pandémie, l’équipe éducative prépare une vidéo explicative à l’attention des enfants pour leur expliquer ce qui s’est produit dimanche et qui a mené à la fermeture temporaire du centre.

«On sait que la situation est délicate et que des enfants ont été stressés par tout cela, relève la directrice. On va s’assurer d’avoir un plan d’intervention pour leur expliquer ce qui s’est passé avec l’incendie, de la même manière qu’on avait mis en place une vidéo pour expliquer aux enfants les nouvelles mesures imposées par la COVID.»