Les crises cardiaques de plus en plus fréquentes chez les jeunes

MONTRÉAL — Les crises cardiaques sont de plus en plus fréquentes chez les «jeunes», ont prévenu des chercheurs dans le cadre d'un congrès de l'American College of Cardiology.

Il s'agirait de la première étude à comparer les crises cardiaques survenues chez les patients âgés de 41 à 50 ans à celles survenues chez les patients âgés de 40 ans et moins.

Environ 20 % des victimes étaient âgées de 40 ans et moins. De plus, pendant les 10 dernières des 16 années qu'a duré l'étude, entre 2000 et 2016, le nombre de patients «très jeunes» frappés par une crise cardiaque a avancé de 2 % par année.

L'auteur principal de l'étude, le cardiologue Ron Blankenstein de la Faculté de médecine de l'Université Harvard, a confié que certains de ses patients sont aujourd'hui âgés de 20 ou 30 ans.

Pire encore, même s'ils sont au moins 10 ans plus jeunes que ceux qui ont une crise cardiaque en milieu de vie, ces très jeunes patients ont le même taux d'issues indésirables, notamment mourir d'une autre crise cardiaque, d'un accident vasculaire cérébral ou d'une autre cause.

Le docteur Blankenstein et ses collègues ont constaté que les facteurs de risque — par exemple, le diabète, l'hypertension, le tabagisme et les antécédents familiaux — étaient similaires entre les deux groupes. Les plus jeunes patients étaient toutefois plus susceptibles d'avoir consommé de la marijuana et de la cocaïne, mais moins susceptibles d'avoir consommé de l'alcool.

L'étude portait sur quelque 2100 patients âgés de 50 ans et moins qui avaient été hospitalisés pour une crise cardiaque.