Taylor Joseph White, 27 ans, a été repêché par les Twins du Minnesota en 2014, puis a évolué dans leur organisation jusqu’au début de la saison 2018. C’est seulement en juin qu’il s’est joint aux Capitales, après avoir été libéré.

Les Capitales ramènent T.J. White

Élément crucial l’an dernier au bâton et à l’avant-champ, T.J. White sera de retour à Québec pour une deuxième saison. «La totale pour les Capitales!» illustre le gérant.

«C’est le premier gars à l’attaque qu’on voulait ravoir», a confirmé Patrick Scalabrini, mardi, quand Le Soleil l’a joint en Floride.

Scalabrini, le président des Capitales, Michel Laplante, et des représentants des autres clubs de la Ligue Can-Am sont à Orlando pour assister à un camp d’essai commun, mercredi, et tenir des réunions de ligue.

«L’an passé, White a été premier de l’équipe pour les circuits [11, à égalité avec Kalian Sams], en plus de frapper 25 doubles. Il était pas mal notre meilleur au bâton et il joue aussi à toutes les positions en défensive. En plus, et peut-être surtout, c’est vraiment un chic type que tout le monde aime, autant dans le vestiaire que parmi les partisans. C’est la totale pour les Capitales!» résume l’instructeur-chef.

À sa première campagne dans le baseball indépendant, en 2018, White a aussi produit 46 points et maintenu une moyenne offensive de ,287 en 300 apparitions au bâton avec Québec.

Joueur de troisième coussin avant tout, il a occupé les quatre positions à l’avant-champ, polyvalence défensive très prisée du gérant Scalabrini avec un alignement limité à 22 joueurs.

Taylor Joseph White, 27 ans, vient de Las Vegas. Il a été repêché par les Twins du Minnesota en 2014, puis a évolué dans leur organisation jusqu’au début de la saison 2018.

C’est seulement en juin qu’il s’est joint aux Capitales, après avoir été libéré. Il a ensuite disputé 78 matchs, ne ratant donc que très peu de journées de travail.

Il espérait effectuer un retour dans l’affilié cette année, mais à défaut, il ne revient pas à Québec à reculons, assure son patron, qui a bien pris soin de lui poser la question.

Scalabrini est maintenant à la recherche d’un receveur et d’un premier-but, les derniers postes de partants à combler dans son schéma d’équipe. Il ne compte toutefois pas les trouver au camp d’essai d’Orlando, peut-être au mieux un joueur d’utilité ou un releveur secondaire.

La saison des Capitales s’amorce le 17 mai.