Le président des Capitales, Michel Laplante avec le gérant Patrick Scalabrini

Les Capitales dans la ligue Frontier: un rêve devenu réalité [VIDÉO]

«C’est la concrétisation de presque 20 ans de travail.» Voilà comment le président des Capitales, Michel Laplante, a résumé la fusion entre les ligues Can-Am et Frontier. Un nouveau chapitre s’ouvre dans l’histoire des Capitales de Québec.

Malgré les difficultés de fusionner des ligues, entre autres en raison des règlements et d’autres enjeux comme l’achat d’une franchise, le président des Capitales se dit ravi du dénouement positif.

Selon Laplante, cette fusion offrira une plus grande visibilité aux Capitales, tout en les motivant davantage pour faire oublier la saison dernière.

Saison certes difficile sur le terrain, mais la direction des Capitales se dit heureuse du soutien de la population qui a été au rendez-vous malgré les contre-performances de l’équipe.

Par contre, le président des Capitales admet être déçu que les Champions d’Ottawa ne fassent pas partie de l’aventure pour le moment, mais il demeure persuadé de les voir rejoindre la ligue dans un proche avenir, tout comme d’autres équipes.

De son propre aveu, Michel Laplante confirme qu’il aurait été impossible de parler de quelconque fusion sans la présence d’au moins une des deux autres formations canadiennes, soit les Aigles ou les Champions.

Le statut des vétérans… et des Cubains

Michel Laplante et le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini, ont rapidement abordé la question du statut des vétérans dans la nouvelle ligue.

Sans pouvoir donner des détails, Scalabrini a précisé que les règles seraient semblables à celles de la Can-Am.

«Ça sera similaire à certains niveaux, mais il faut s’attendre à ce que ce soit une ligue plus jeune. […] Il faut dire aussi que c’est la ligue (Frontier) qui offre la plus grande possibilité aux joueurs d’avoir une autre chance dans le baseball majeur», a résumé le gérant, enthousiaste de pouvoir travailler avec autant de jeunes talents.

Pour ce qui est du statut des Cubains, Michel Laplante a expliqué que ce genre de détails n’allait pas ruiner la fusion. Mais il a confirmé que des discussions se poursuivront sur la situation de ces joueurs.

Pour le moment, il a avancé la possibilité que ces athlètes se retrouvent parmi la liste des quatre vétérans de l’équipe, et ils ne seraient donc plus automatiquement considérés comme des LS4 comme c’était le cas par le passé.

«Présentement, on se dirige vers quatre vétérans, maintenant ça sera à Patrick de décider si les Cubains font partie de son groupe de vétérans.»

Plus de voyages, moins de problèmes

Alors que le fait de voyager régulièrement dans le mid-ouest-américain peut représenter un défi, Michel Laplante est d’avis que cette nouvelle situation sert très bien les intérêts des Capitales.

«On va faire davantage de voyages en avion. Ça représente des coûts supplémentaires, mais pour toute l’exposition que ça nous offre, ça vaut la peine», a expliqué le président.

Ces voyages seront plus longs, ce qui permettra de mieux gérer les évènements du Stade Canac, qui accueille des tournois, du sport-étude et des matchs des ligues mineures.

Michel Laplante a indiqué qu’il y aurait beaucoup moins de matchs disputés avant le 20 juin, et davantage en juillet et en août.

Le nouveau calendrier sera présenté officiellement dès lundi prochain, 21 octobre.

Garcia le premier de plusieurs autres?

Les Capitales ont acquis récemment le lanceur des Champions Dany Garcia et il est fort possible que ce joueur ne soit pas le dernier de la formation d’Ottawa à rejoindre les Capitales, ou une autre équipe de la Frontier.

«Nous n’avons pas les détails, mais il se peut qu’il y ait un repêchage organisé pour les anciennes équipes de la ligue Can-Am», a expliqué Scalabrini, qui a ajouté être très intéressé par plusieurs joueurs.