L’endettement des ménages canadiens stable au 1er trimestre

OTTAWA — Le montant que doivent les Canadiens par rapport à leur revenu est demeuré stable au premier trimestre, leur dette et leur revenu ayant augmenté à des taux similaires, selon ce que rapporte jeudi Statistique Canada.

L’agence indique que, sur une base désaisonnalisée, la dette des ménages sur le marché du crédit, exprimée en proportion de leur revenu, s’est maintenue à 177,6 %.

En d’autres termes, la dette sur le marché du crédit, qui comprenait le crédit à la consommation, ainsi que les prêts hypothécaires et non hypothécaires, s’élevait à environ 1,78 $ par dollar de revenu disponible.

Sur une base désaisonnalisée, le total des emprunts sur le marché du crédit au cours du trimestre a légèrement diminué pour s’établir à 20,2 milliards $, contre 20,6 milliards $ au trimestre précédent. Les Canadiens ont emprunté 7,0 milliards $ en crédits à la consommation et en prêts non hypothécaires, tandis que les emprunts hypothécaires atteignaient 13,2 milliards $.

La dette contractée sur les marchés du crédit a totalisé 2,23 milliards $ au premier trimestre, dont 1450 milliards $ de créances hypothécaires et 776,4 milliards $ de crédits à la consommation et de prêts non hypothécaires.

Le ratio du service de la dette des ménages, soit le total des paiements obligatoires de capital et d’intérêts en proportion du revenu disponible des ménages sur le marché du crédit, représentait 14,9 % du revenu disponible des ménages au premier trimestre.