Le vérificateur général supervise les audits de plus de 100 ministères, sociétés d’État et gouvernements des territoires, bien que le Bureau soit sans directeur depuis la mort de Michael Ferguson au début de février. M. Ferguson se faisait soigner pour un cancer depuis novembre.

Le vérificateur général du Canada annule des audits, faute d’argent

OTTAWA - Le Bureau du vérificateur général du Canada soutient qu’il n’a pas assez d’argent pour accomplir toutes ses tâches.

Le dernier rapport trimestriel du Bureau indique que son financement n’est pas suffisant pour faire face «aux pressions croissantes des coûts liés aux audits et aux services».

Bien que plus de 7 millions $ supplémentaires aient été approuvés pour le Bureau au cours du deuxième trimestre de l’année dernière, le vérificateur général soutient que «cette augmentation «est toujours insuffisante» pour répondre à ses besoins.

À court terme, le Bureau soutient qu’il a annulé un certain nombre d’audits de performance prévus, et reporté certains travaux liés aux audits d’états financiers ainsi que certains projets nécessaires de technologie de l’information.

Les investissements à long terme dans les méthodes d’audit et les outils ne sont pas non plus financés, souligne le Bureau.

Le vérificateur général supervise les audits de plus de 100 ministères, sociétés d’État et gouvernements des territoires, bien que le Bureau soit sans directeur depuis la mort de Michael Ferguson au début de février. M. Ferguson se faisait soigner pour un cancer depuis novembre.