Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
David Alarie, propriétaire du Thor gym à La Tuque, a plaidé coupable à l’accusation d’outrage au tribunal.
David Alarie, propriétaire du Thor gym à La Tuque, a plaidé coupable à l’accusation d’outrage au tribunal.

Le Thor gym coupable d'outrage au tribunal: des abonnements comme sentence [ARTICLE AUDIO] 

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
«J’estime que c’est une suggestion originale, mais en même temps pleine de sagesse.» Le juge de la Cour supérieure, Étienne Parent, a entériné la suggestion commune des deux parties dans le dossier du Thor Gym de La Tuque et de son propriétaire David Alarie.

Ce dernier a plaidé coupable, jeudi, aux accusations d’outrage au Tribunal qui pesaient contre lui et son entreprise. Il devra offrir à la communauté 50 abonnements annuels qui seront destinés à des gens dans le besoin, ciblés par des organismes communautaires. Le juge a également ordonné qu’il respecte toutes les mesures sanitaires en vigueur.

David Alarie a reconnu ne pas s’être conformé à l’injonction prononcée par la Cour supérieure qui lui ordonnait de respecter les décrets gouvernementaux visant à protéger la santé de la population dans la situation de pandémie de la COVID-19 et de fermer son établissement. Les violations seraient survenues entre le 21 janvier et le 4 février 2021.

Rappelons que depuis le début de la pandémie, David Alarie a toujours refusé de fermer son centre de conditionnement physique.

David Alarie a fait son mea culpa dans une lettre qu’il a lue au Tribunal et a reconnu l’importance du respect des mesures sanitaires.

«Je comprends que j’ai été fautif à l’égard du respect de la loi en ce qui a trait aux mesures sanitaires qui interdisaient d’opérer mon établissement pendant la période visée», a-t-il indiqué.

Il a mentionné qu’il avait dû investir une somme d’argent considérable pour maintenir son entreprise ouverte alors qu’il n’était pas éligible à des subventions.

David Alarie a proposé comme peine, de façon commune avec l’avocat du CIUSSS MCQ, Me Dominic Tourigny, d’offrir à la communauté 50 abonnements annuels (d’une valeur de 20 000$) à des gens ciblés par le biais de partenaires communautaires du CIUSSS MCQ.

Écoutez cet article en version audio.

«Cette solution éviterait la faillite de mon établissement et constituerait un important engagement social et financier de ma part qui, j’en suis certain, bénéficierait positivement à la communauté», a indiqué David Alarie.

Dans son analyse, le juge de la Cour supérieur a tenu compte des regrets sincères exprimés par David Alarie et que les actions commises par le défendeur n’ont pas causé de dommages à la santé publique, bien «qu’elles auraient pu en avoir de sérieuses».

Le juge a entériné la suggestion commune, jugée raisonnable, et il a également ordonné à David Alarie et au Thor gym de respecter toutes les mesures sanitaires en vigueur.

Il faut toutefois préciser que les dossiers concernant les contraventions émises par les policiers, pour avoir gardé son entreprise ouverte au public, ne sont pas reliés au dossier d’outrage au Tribunal entendu par la Cour supérieure, jeudi.