Le propriétaire du Concorde de Québec, Jean-Guy Sylvain, a fait l’acquisition de la pourvoirie Némiskau en Haute-Mauricie.

Le propriétaire du Concorde Québec fait l’acquisition de la pourvoirie Némiskau

La Tuque — La pourvoirie Némiskau, située au nord de La Tuque en Haute-Mauricie, a désormais de nouveaux propriétaires. L’homme d’affaires Jean-Guy Sylvain et son associé, Bertrand Roberge, ont décidé de se lancer dans l’hébergement de villégiature. Les deux hommes ont fait l’achat de la pourvoirie en plus d’acquérir deux hélicoptères et un avion pour s’y rendre.

«On va s’amuser là-bas»

«C’est très impressionnant comme endroit, mais c’est très peu connu. Ce n’est pas accessible pour tout le monde, mais nous, on veut ouvrir ça au grand public. On veut grossir ça. On a fait des demandes de permis pour refaire entre 10 et 15 chalets. […] Je suis très content parce que j’adore la villégiature. C’est un endroit tellement extraordinaire et je pense que les gens doivent découvrir ça», affirme l’homme d’affaires Jean-Guy Sylvain.

Ce dernier compte actuellement neuf établissements hôteliers à son actif, incluant le Concorde et le Delta au centre-ville de Québec. L’homme de 68 ans est également derrière le complexe Aztec RV Resort en Floride.

La Pourvoirie Némiskau, qui signifie «poissons en abondance» en langue atikamekw est un site d’une superficie de 32 km2 au nord de La Tuque. Actuellement, on y retrouve une auberge de 24 chambres, 19 chalets, un restaurant, ainsi que 11 lacs.

«Il y a même une salle de bal de plus de 200 personnes», ajoute l’homme d’affaires.

La pourvoirie Némiskau est située au nord de La Tuque.

Ce projet de grande envergure permettra à Jean-Guy Sylvain de joindre son expertise en hôtellerie à sa passion pour la nature.

«En même temps, c’est une semi-retraite pour moi. On va s’amuser là-bas. J’ai fait ça avec un ami et c’est sa fille qui nous aide à administrer ça. On va essayer de bien réussir ça. Les gens vont rester surpris», note-t-il.

Au cœur de la forêt de la Haute-Mauricie, la Pourvoirie Némiskau est accessible en voiture ou en hydravion de mai à octobre.

«Ce sont de très belles routes forestières pour se rendre. Ça circule vraiment bien par la 25. Pour notre part, on a tout refait la route de 11 km qui nous appartient», souligne M. Sylvain.

Les amateurs de chasse et pêche sportive peuvent taquiner l’omble de fontaine et la truite mouchetée ou encore chasser l’ours noir accompagnés d’un guide.

L’endroit est également reconnu pour des attraits en nature comme le canot, le kayak, le VTT, la randonnée pédestre, ainsi que plusieurs activités d’interprétation.

«On est en train de mettre en place un sentier pédestre de sept kilomètres. Il y a également une plage sur le site qu’on est en train de réaménager. On veut rendre la villégiature accessible», insiste l’homme d’affaires.

Le site comprend également une salle multifonctionnelle, une boutique, un bar, en plus d’une zone détente avec cinq spas, deux saunas et un service de massothérapie.