Le président et chef de la direction du Groupe Sportscene, Jean Bédard  
Le président et chef de la direction du Groupe Sportscene, Jean Bédard  

Le propriétaire de La Cage-Brasserie sportive sabre 30% de son effectif

MONTRÉAL - Malgré la réouverture progressive de ses restaurants, Groupe Sportscene, notamment propriétaire de La Cage-Brasserie sportive, a licencié quelque 660 employés, soit environ 30 % de son effectif, en plus de mettre la clé sous la porte de quatre établissements.

Son président et chef de la direction, Jean Bédard, a expliqué, mercredi, par voie de communiqué, que l’entreprise ne pouvait rappeler «la totalité des 2200 employés mis à pied temporairement en mars dernier» dans la foulée des fermetures provoquées par la pandémie de COVID-19.

Le réseau de La Cage-Brasserie sportive comptera désormais 37 établissements.

D’après la société, il pourrait s’écouler jusqu’à deux années avant qu’elle soit en mesure de renouer avec la performance financière qu’elle affichait avant la crise sanitaire.

Sportscene détient également les enseignes L’Avenue, surtout spécialisée dans le créneau des déjeuners, l’emblématique grilladerie montréalaise Moishes ainsi que P. F. Chang’s. L’entreprise vend également un éventail de produits prêts-à-manger dans les épiceries.

En raison des mesures sanitaires mises en place en raison de la pandémie, les heures d’ouvertures des établissements de La Cage-Brasserie sportive sont réduites aux soirs seulement. La capacité d’accueil des établissements a également été réduite de moitié.

Sportscene a décidé de reporter à la fin août le moment où elle divulguera ses résultats pour le troisième trimestre qui s’est terminé le 24 mai.

Entreprise dans cette dépêche: (TSXV:SPS.A)