Le maire de Québec Régis Labeaume réclamait que ce projet de loi soit adopté ce printemps, avant la fin de la session, afin de ne pas retarder le projet.

Le projet de loi sur le tramway de Québec adopté à l’unanimité

La Ville de Québec a dorénavant tous les pouvoirs nécessaires entre les mains pour mettre en branle son projet structurant de transport en commun.

Cette loi permet entre autres à la Ville de Québec de procéder à des expropriations pour faire passer le tramway. Il exige également que le matériel roulant du projet soit composé d’un minimum de 25% de contenu canadien. 

Le maire de Québec Régis Labeaume réclamait que ce projet de loi soit adopté ce printemps, avant la fin de la session parlementaire, afin d’éviter les retards. 

Le président du Réseau de transport de la Capitale Rémy Normand a salué «le travail exemplaire» du ministre des Transports François Bonnardel dans ce dossier, ainsi que la collaboration des partis d’opposition. Reste maintenant aux gouvernements du Québec et du Canada à s’entendre sur la façon de financer ce réseau de transport structurant.