Au lendemain du drame survenu à Fredericton le 10 août dernier, Matthew Vincent Raymond avait été accusé d’avoir commis quatre meurtres prémédités.

Le présumé tireur de Fredericton doit comparaître lundi

FREDERICTON — Le présumé auteur de la tuerie de Fredericton devrait comparaître dès lundi.

Au lendemain du drame survenu dans la capitale du Nouveau-Brunswick le 10 août dernier, Matthew Vincent Raymond avait été accusé d’avoir commis quatre meurtres prémédités.

Ce quadragénaire aurait abattu deux civils et deux policiers.

Dans un premier temps, il aurait atteint Donnie Robichaud et Bobbie Lee Wright à l’aide d’une arme d’épaule.

Puis, il aurait tourné son fusil en direction des officiers Sara Mae Helen Burns et Lawrence Robert Costello qui avaient été dépêchés sur le terrain après que des citoyens eurent rapporté avoir entendu des détonations.

Ces policiers auraient été touchés alors qu’ils tentaient de s’approcher des corps des deux civils.

Posté au troisième étage

Le présumé tireur aurait été posté au troisième étage d’un immeuble à logements dans lequel il habitait depuis quelques mois déjà.

Toutes les personnes tuées ont été atteintes alors qu’elles se trouvaient à l’extérieur de l’édifice et à proximité d’une voiture.

Dans la foulée de la fusillade, les autorités avaient soutenu que Matthew Vincent Raymond avait dû être conduit à l’hôpital.

Par la suite, elles avaient précisé qu’il avait été grièvement blessé lors d’un échange de coups de feu avec les forces de l’ordre.

Les enquêteurs affectés au dossier n’avaient, pour leur part, pas cherché à cacher que leur travail promettait d’être long et complexe.