Jeudi dernier, selon la GRC, le suspect, armé, a défoncé la grille avec sa camionnette et s'est dirigé à pied vers la résidence des Trudeau. Les policiers ont alors réussi à parlementer avec lui et l'ont finalement arrêté sans que personne soit blessé.
Jeudi dernier, selon la GRC, le suspect, armé, a défoncé la grille avec sa camionnette et s'est dirigé à pied vers la résidence des Trudeau. Les policiers ont alors réussi à parlementer avec lui et l'ont finalement arrêté sans que personne soit blessé.

Le présumé intrus de Rideau Hall avait en sa possession quatre armes à feu

OTTAWA - L'homme accusé d'avoir défoncé la grille de Rideau Hall avec sa camionnette, jeudi dernier, était armé de deux fusils de chasse, d'un fusil et d'un revolver, et il a menacé le premier ministre Justin Trudeau, selon la police.

Des documents judiciaires récemment publiés ajoutent des détails sur les accusations portées la semaine dernière contre le militaire Corey Hurren après les incidents du 2 juillet.

Un policier de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a ainsi déclaré sous serment que Corey Hurren avait en sa possession ce matin-là un fusil M-14, prohibé au Canada, ainsi que deux fusils de chasse et un revolver.

Le document indique que Corey Hurren avait obtenu un permis pour le fusil M-14, ce qui signifie généralement que lui ou un membre de sa famille le possédait déjà lorsque cette arme est devenue interdite au Canada. Il ne possédait toutefois pas de permis pour le revolver.

Le Manitobain est également accusé d'avoir eu un chargeur de grande capacité qui est prohibé sans permis.

Hormis 21 chefs d'accusation liés aux armes, il est aussi accusé d'avoir menacé de causer la mort ou des lésions corporelles au premier ministre.

Corey Hurren est un réserviste au sein des Rangers canadiens dans l'Ouest, selon les militaires, mais il était en service à plein temps pendant l'été dans le cadre des opérations liées à la pandémie de COVID-19. L'état-major assure qu'il n'était pas en possession d'armes militaires.

La GRC affirme que Corey Hurren a embouti jeudi matin une grille menant à Rideau Hall, la résidence officielle de la gouverneure générale du Canada à Ottawa. On retrouve aussi sur cette propriété une autre résidence, Rideau Cottage, surnommé le «bungalow Rideau», qui héberge actuellement M. Trudeau et sa famille pendant que l'on rénove la résidence officielle du premier ministre, le «24 Sussex», à 600 mètres de là.

Jeudi dernier, selon la GRC, le suspect, armé, a défoncé la grille avec sa camionnette et s'est dirigé à pied vers la résidence des Trudeau. Les policiers ont alors réussi à parlementer avec lui et l'ont finalement arrêté sans que personne soit blessé.