Lassonde a lancé vendredi une boîte à boire de jus de pomme Oasis de format 200 ml assortie d’une paille en carton.

Le plastique dans la mire de Lassonde

Le géant québécois du jus Lassonde poursuit ses efforts pour rendre ses produits écoresponsables. L’entreprise rougemontoise a lancé vendredi une boîte à boire de jus de pomme Oasis de format 200 ml assortie d’une paille en carton. Il s’agit d’une première en Amérique du Nord.

La nouvelle paille en carton est entièrement fabriquée à partir de papier recyclable, tout comme le contenant constitué en majorité de papier. Pour ce projet, Lassonde a travaillé en collaboration avec Tetra Pak, qui produit des pailles en carton en Europe depuis juillet 2019. 

L’initiative constitue un premier pas dans la volonté de l’entreprise d’introduire des solutions de remplacement aux pailles de plastique d’ici 2025.

 «Lassonde devient ainsi le premier manufacturier de jus nord-américain à tester la paille de carton pour ce type de contenant, une innovation en matière d’emballage alimentaire», affirme Jean Gattuso, président et chef de l’exploitation chez Lassonde.

Partenaires

Les 180 000 contenants de jus de pomme à 100 % en format individuel sont disponibles en exclusivité dans 14 épiceries IGA et 10 restaurants St-Hubert du Québec. 

Claire Bara, vice-présidente exécutive et directrice générale, marketing, gestion des revenus et développement de produits chez Lassonde, estime qu’ils devraient être écoulés entre 4 et 6 semaines. Elle indique que les deux entreprises choisies devaient être québécoises et avoir le même souci environnemental que Lassonde. Aucune des succursales (IGA ou St-Hubert) de la région ne figure toutefois parmi les participants.

Pour St-Hubert, ce partenariat allait de pair avec la mission du restaurant qui «est conscientisé depuis longtemps à l’importance de procédés écoresponsables, des initiatives qui, nous l’espérons, donneront envie à l’industrie d’emboiter le pas», soutient Richard Scofield, président des Rôtisseries St-Hubert.

L’instauration de boîtes de livraisons et emballages recyclables et compostables, l’implantation de collecte de matières résiduelles dans près de 90 % de ses établissements et sa flotte de voitures de livraison électriques font partie des initiatives vertes du restaurant.

Notons également que les pailles de plastique ont été bannies de tous les restaurants en août 2018.

Quant à lui, Luc L’Archevêque, vice-président principal mise en marché et directeur général Québec chez IGA, se dit « fier » de collaborer à ce test de marché, le qualifiant comme étant une « initiative avant-gardiste ».

Recherche et développement

Avant d’être commercialisé, Claire Bara relève que le produit a été éprouvé dans un environnement contrôlé. 

«Maintenant, il fallait le mettre dans la vraie vie pour avoir un feedback à grande échelle», lance-t-elle.

Cette innovation a aussi posé des défis techniques. À l’inverse de la paille de plastique, celle en carton est rigide. L’orifice du contenant a ainsi été déplacé sur le côté.

Outre ce projet, Mme Bara souligne que de nombreuses initiatives ont été déployées à l’interne au niveau de la production. Lassonde a notamment réduit le poids de ses emballages et a diminué la quantité d’eau utilisée dans ses procédés de refroidissement et d’assainissement. 

Après l’instauration de ces pratiques, l’objectif était d’inclure le consommateur dans le mouvement écoresponsable de Lassonde.

Les consommateurs qui désirent transmettre leur impression peuvent le faire au www.oasis.ca/paille.