Justin Trudeau

Le litige commercial avec les États-Unis éloigne Trudeau d'Ottawa le 1er juillet

OTTAWA — Justin Trudeau ne participera pas aux célébrations de la fête du Canada sur la colline du Parlement cette année.

Le premier ministre fêtera le 151e anniversaire de la Confédération dans trois régions différentes.

En une seule journée, il visitera les villes de Leamington, en Ontario, de Regina, en Saskatchewan et de Dawson City, au Yukon.

Il fera tout de même acte de présence sur la colline du Parlement, mais ce sera sur une vidéo captée en direct de Leamington.

Le porte-parole du premier ministre, Cameron Ahmad, a expliqué que le premier ministre voulait célébrer la journée avec «les Canadiens et leurs familles» dans des régions du pays qu’il n’a pas souvent l’occasion de visiter.

Mais dans au moins deux des trois villes, il sera question d’un autre sujet en ce 1er juillet: la guerre commerciale entre le Canada et les États-Unis.

Le premier ministre doit rencontrer des travailleurs de l’acier à Regina, qui ont été frappés de plein fouet par les tarifs douaniers de l’administration de Donald Trump.

À Leamington, il s’entretiendra avec des employés d’usine qui produisent la pâte de tomates utilisée dans le ketchup de marque French’s.

Le ketchup et d’autres sauces à base de tomates figurent parmi les biens américains qui seraient affectés par les tarifs d’une valeur de 16,6 milliards $ que le gouvernement canadien doit imposer à compter du 1er juillet.

La visite à Leamington vise apparemment à rappeler aux Canadiens qu’ils peuvent toujours acheter des sauces tomates produites au Canada, qui ne seront pas touchées par les tarifs.