Le feu au nord du Lac-Saint-Jean contenu pour une quatrième journée

Le feu au nord du Lac-Saint-Jean n’a pas gagné de terrain pour une quatrième journée de suite. Toutefois, seulement 6,4% du brasier est considéré comme « contrôlé ».

Depuis mardi, les pompiers oeuvrent aux abords du feu pour empêcher sa propagation. Les 250 intervenants arrosent, creusent des tranchées et font du brûlage contrôlé.

« Le feu est en période de dormance », indique Josée Poitras, porte-parole à la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU).

La météo annoncée cette fin de semaine aidera à lutter contre l’incendie. « L’humidité est élevée, ça nous aide », dit Mme Poitras. Les températures élevées de la semaine prochaine pourraient cependant compliquer la tâche. « On s’attend à de petites poussées du feu, pas aussi intense ».

Le secteur demeure fermé à la circulation. Le chemin de la Chute-des-Passes est fermé au kilomètre 57. Pour la ZEC Onatchiway, le barrage a été placé au kilomètre 48. Le secteur Baie de 5 miles est toujours accessible pour cette zone.

La réouverture n’est pas encore planifiée. « Il faudra encore attendre plusieurs jours, a indiqué la SOPFEU. Les personnes qui [se trouveraient encore dans la zone] doivent impérativement quitter les lieux pour leur sécurité et pour ne pas nuire aux opérations en cours. »

L’interdiction de faire des feux à ciel ouvert a été levée par le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) dans la plupart des secteurs jeudi. Il demeure toutefois défendu de faire des feux dans la zone près de l’incendie.

La MRC de Maria-Chapdelaine n’a pas encore donné de nouvelles aux quelque 200 propriétaires de chalets dans la zone de l’incendie. Si certaines personnes ont appris que leur chalet avait brûlé, plusieurs sont encore dans l’attente.