La femme de Kobe et mère de Gianna Vanessa Bryant a ému aux larmes le public quand elle a lu son hommage, la gorge nouée par le chagrin.

Le dernier adieu aux larmes à Kobe et Gianna Bryant [PHOTOS]

LOS ANGELES — Des mots déchirants de sa veuve Vanessa à Michael Jordan en pleurs : un émouvant dernier hommage public a été rendu à Kobe et Gianna Bryant, morts le 26 janvier dans un écrasement d’hélicoptère, lundi au Staples Center en présence d’un parterre de vedettes. 

«Mon cher ami. Tu étais comme un petit frère. Quand Kobe est mort, une part de moi est morte. À partir d’aujourd’hui, je vivrai avec les souvenirs, en sachant que j’avais un petit frère. J’ai essayé d’être là de toutes les façons possibles. S’il te plaît, repose en paix petit frère», a déclaré, les larmes coulant sur son visage, Jordan qui fut l’idole de Bryant.

Dans le sillage du plus grand basketteur de tous les temps, toute la famille de la NBA était présente pour cet adieu, l’équipe actuelle des Lakers, LeBron James en tête. Mais aussi l’entraîneur Phil Jackson qui a fait mûrir Bryant, d’autres légendes de L.A. comme Magic Johnson, Jerry West et Kareem Abdul-Jabbar. Sans oublier Bill Russell, Elgin Baylor, Tim Duncan, Gregg Popovich, Dwyane Wade, Tony Parker, Stephen Curry, James Harden et le patron de la Ligue Adam Silver.

Shaquille O’Neal a aussi pris la parole, parvenant à décrocher des sourires en évoquant ses rapports avec celui qui fut son «meilleur ennemi» au sein des Lakers dans leur conquête mouvementée de trois bagues de champion NBA, avant que le respect mutuel et l’amitié ne l’emportent.

«Et oui, parfois, comme des enfants immatures, nous nous disputions. Nous nous sommes battus, raillés ou insultés... Ne vous y trompez pas, les gens pensaient que nous étions en mauvais termes, mais lorsque les caméras étaient éteintes, lui et moi nous lancions un clin d’œil», a déclaré le géant.

Des célébrités se sont produits sur scène, comme Alicia Keys.

«Le MVP des papas» 

D’autres célébrités de la musique, Kanye West, Jennifer Lopez, Snoop Dogg, du cinéma, Spike Lee, et de la télévision l’animateur Jimmy Kimmel, en maître de cérémonie, étaient également dans les murs.

Tous se sont levés, émus aux larmes comme les 20 000 anonymes, quand Vanessa Bryant a pris la parole, la gorge nouée par le chagrin.

À propos de sa fille Gianna, elle a dit : «Nous ne pourrons pas voir GG aller au lycée avec Natalia. Je ne pourrai pas lui dire à quel point elle est magnifique le jour de son mariage. Je ne verrai plus jamais ma petite fille marcher dans l’allée, danser avec son père».

«Elle serait probablement devenue la meilleure joueuse de la WNBA. Elle aurait fait une énorme différence pour le basketball féminin. GG était déterminée à changer la façon dont tout le monde considère les femmes dans le sport», a-t-elle ajouté.

Kobe «était tout pour moi depuis mes 17 ans et demi», a-t-elle ensuite prononcé. «J’étais sa première petite amie, son premier amour, sa femme, sa meilleure amie, sa confidente et sa protectrice. C’était le mari le plus incroyable (...) et le MVP des papas», a-t-elle dit.

L’hommage, qui s’est conclu par des performances d’Alicia Keys et Christina Aguilera, avait débuté par une vidéo retransmise sur les écrans géants revenant sur l’histoire sportive et personnelle de Bryant, avant que Beyoncé ne chante ses deux tubes XO et Halo. Après quoi, elle a regardé tout là-haut en direction de Kobe, dont les maillots trônent au plafond.

Cette «célébration de la vie pour Kobe et Gianna Bryant» s’est déroulée à une date symbolique en ce 24 février 2020, décidée par l’épouse et la mère des défunts, Vanessa Bryant présente aux places d’honneur avec ses trois autres filles.

Tôt lundi matin, des milliers des personnes étaient en ligne, espérant acheter des billets pour la cérémonie.

«T-shirt, badge et programme» 

24/02/2020, car celui qui fut un des plus grands joueurs de tous les temps a porté le maillot N.24 pendant les 20 ans où il a joué dans l’équipe de L.A., parce que sa fille, jeune joueuse prometteuse, évoluait elle avec le numéro 2.

Bien avant la cérémonie, tôt lundi matin, des milliers de personnes, toutes générations confondues, avaient afflué dans le Downtown. Certains qui pensaient pouvoir acheter des billets ont été refoulés, comme Brandy Richter et sa fille de trois ans Penelope «venus exprès de Seattle».

L’ambiance au-dehors, sous un ciel ensoleillé était comme dans la salle: au recueillement. Ce qui n’a pas empêché les habituels vendeurs à la sauvette de tenter d’écouler leurs stocks de t-shirts à l’effigie de Kobe, entre deux grills à hot-dogs.

Shaquille O'Neal

Les détenteurs de tickets eux ont dû passer deux contrôles de sécurité avant de pénétrer dans le Staples Center et ont eu droit au «t-shirt officiel», à un badge «KB» et à un programme de 24 pages de cet évènement qui fera certainement date dans l’histoire de Los Angeles.

Comme lors des grands soirs promis et offerts par Bryant, pendant les vingt ans où il a porté le maillot pourpre et or avec cinq titres NBA à la clé, les places pour cet événement dans «la maison que Kobe a construite», se sont arrachées à des prix symboliques allant de 24,02 dollars à 224 dollars.

Le 26 janvier, Kobe Bryant, 41 ans, sa fille Gianna, 13 ans, et 7 autres personnes ont perdu la vie dans l’accident d’hélicoptère survenu au nord-ouest de Los Angeles.

En ce jour où un émouvant adieu public leur est offert, Vanessa Bryant a déposé une plainte contre la compagnie de l’hélicoptère et les ayants-droits du pilote Ara Zobayan, qui avait également trouvé la mort dans la tragédie.