«À sa façon, le CÉRIUM partage avec les médias professionnels la mission de combattre l’«infox» et les «fake news», à coups de faits et d’analyses», écrivent les auteurs de cette lettre d'opinion.

Le CÉRIUM soutient la presse écrite

POINT DE VUE / La crise financière qui frappe Groupe Capitales Médias marque un nouvel épisode sombre dans la crise qui secoue la presse écrite.

Devant une telle situation, le Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CÉRIUM) ne peut rester indifférent, car un centre de recherche a besoin de médias d’information rigoureux et prolifiques. Les chercheurs alimentent leurs recherches et leur réflexion à partir des faits qui y sont rapportés et des idées qui y circulent. En retour, les médias véhiculent les fruits de cette recherche et de cette réflexion, éclairant ainsi les citoyens et les décideurs sur les enjeux qui nous concernent tous.

À sa façon, le CÉRIUM partage avec les médias professionnels la mission de combattre l’«infox» et les «fake news», à coups de faits et d’analyses.

Nous tenons à donner publiquement notre appui moral aux médias de la presse écrite et appelons les membres de la communauté universitaire, les pouvoirs publics, les entreprises, et les citoyens à les soutenir au meilleur de leurs moyens.

Frédéric Mérand, directeur scientifique 

Magdalena Dembinska, directrice académique

Cynthia Milton, directrice de la maîtrise en études internationales

Jean-Frédéric Légaré-Tremblay, conseiller principal en communications et partenariats

Michelle Daniel, responsable des activités