Laurent Dubreuil (à gauche) en compagnie du médaillé d'or le Japonais Tatsuya Shinhama  et le médaillé de bronze sud-coréen Cha Min-Kyu. 

Laurent Dubreuil vice-champion du monde 

Laurent Dubreuil est passé à l’histoire samedi à Hamar en Norvège, lors des Championnats du monde sprint de patinage de vitesse longue piste. Médaillé d’argent au classement cumulatif, il est devenu le quatrième patineur canadien après Jeremy Wotherspoon, Mike Ireland et Gaétan Boucher à monter sur le podium lors de cette compétition.

«Ç’a été toute une fin de semaine!», a lancé le Lévisien par voie de communiqué «Être vice-champion du monde, c’est quelque chose quand même! Le niveau était vraiment relevé et ç’a m’a pris des courses exceptionnelles. J’étais dominant et ça ne m’était jamais arrivé de patiner aussi bien et aussi vite!» 

Dubreuil a terminé à 0,47 seconde du Japonais Tatsuya Shinhama. Min Kyu Cha, en retard de 1,92 seconde, a pris le troisième rang. Le Québécois, qui avait fini deuxième du 500 m derrière Shinhama, a ensuite terminé deuxième au 1000 m et confirmé sa place sur la deuxième marche du podium du classement cumulatif.

«J’avais connu une belle fin de semaine aux mondiaux de Salt Lake City il y a deux semaines et je me sentais encore mieux sur la glace en arrivant ici. Ça m’a surpris, mais je m’attendais à bien faire et à connaître du succès

«Il s’agit du meilleur accomplissement de ma carrière et je veux le savourer. Peu importe ce qui arrive à partir de maintenant, personne ne pourra m’enlever cette médaille. J’en ai trois des mondiaux à ma collection et je trouve ça vraiment spécial.»

La nuit de vendredi à samedi a été de courte durée pour tous les compétiteurs, ce qui a ajouté un peu de nervosité au Lévisien, qui souhaitait poursuivre sa lancée de vendredi et conserver le deuxième rang. «J’ai dormi un maximum de 6 heures et dans une telle situation, j’étais stressé avant le 500 m de ce matin. Je savais que je pouvais faire une autre bonne performance et ça m’a bien positionné au cumulatif avant la dernière course. Sans faire de grosses erreurs, j’allais garder ma deuxième place».

Obligé de composer avec des blessures en début de campagne, Dubreuil avait connu des hauts et des bas à l’automne. Au retour des Fêtes cependant, il a connu la meilleure séquence de sa carrière gagnant des médailles aux Championnats des quatre continents et aux Championnats du monde.

«Cet automne, c’était bien, mais ce n’était pas parfait. Il manquait une petite coche et depuis un mois, je maîtrise parfaitement ma technique, je suis fort physiquement et je casse moins».

Dubreuil reprendra l’action la fin de semaine prochaine pour les finales de la Coupe du monde aux Pays-Bas, où il compte bien se démarquer à nouveau. «Pas de party et de grosses célébrations pour moi ce soir! Je veux récupérer et avec le niveau que j’ai, je vise d’autres médailles et je veux finir la saison en beauté afin de monter au cumulatif», a-t-il conclu.

Les autres résultats

Dix-septième à l’issue de la première journée d’activités, David La Rue n’a pas pris part aux deux dernières courses de ces Championnats du monde Sprint. Le natif de Saint-Lambert a dû se retirer en raison d’une blessure à un adducteur et s’est finalement classé 27e. Pour sa part, Valérie Maltais pointe au 15e échelon après deux épreuves aux Championnats du monde toutes distances, également disputés à Hamar. Samedi, la patineuse de Saguenay a terminé 17e au 500 m et 15e au 3000 m. Ses deux derniers départs (1500 m et 5000 m) auront lieu dimanche. Avec Sportscom