Laurence Côté (#1283) a remporté le bronze au 800 m, à Montréal

Laurence Côté et Katherine Surin montent sur la troisième marche du podium

MONTRÉAL — Les Québécoises ont eu fière allure samedi, lors de la troisième journée des Championnats canadiens d’athlétisme.

D'abord, Laurence Côté a soulevé la foule lors de la finale du 800 mètres, lorsqu'elle a réussi à se faufiler dans les dernières secondes pour décrocher la médaille de bronze.

«Ça s'est passé tellement vite. J'étais mal placée toute la course que je ne me rappelle plus exactement comment ça s'est passé, mais j'ai trouvé un trou et je me suis dit que c'était le moment ou jamais, a raconté la Baie-Comoise. Je pense que j'ai tout fait ce que je pouvais pour remporter cette course, alors une troisième position, je suis vraiment heureuse.

«Évidemment, le but était de gagner la course, mais cette troisième position-là est merveilleuse. C'est ma première médaille nationale, donc je suis vraiment contente.»

La Québécoise Katherine Surin a par la suite obtenu la médaille de bronze lors de l'épreuve féminine du 400 m. Elle a parcouru la distance en 52,83 secondes. Seules Aiyanna Stiverne (51,63) et Kyra Constantine (51,22) ont fait mieux.

«Je me sens tellement bien. Ça fait longtemps que je n'ai pas eu un sentiment comme ça. Je suis fière de moi, de mon coach et de mon entourage. C'est une bonne sensation», a lancé la fille du célèbre sprinteur québécois, Bruny Surin.

«Je n'avais pas d'attentes parce que nous étions toutes pas mal proches. La finale, ç'a été une grosse course. Mais je ne suis pas surprise d'être sur le podium.»

Contre toute attente, c'est Madeleine Kelly qui a triomphé au 800 m.

L'athlète a coiffé de justesse Melissa Bishop-Nriagu au fil d'arrivée grâce à un chrono de 2:02,37, après une remontée spectaculaire lors des 50 derniers mètres. Il s'agit de sa toute première médaille aux championnats nationaux.

«Je me suis surprise moi-même», s'est exclamée Kelly, à la suite de sa performance.

«J'ai eu une super bonne saison. Je suis très constante avec des performances autour de 2 :01. Je savais que je pourrais faire partie du podium, mais je ne croyais jamais être aussi proche de Bishop-Nriagu et Linds Butterworth, alors je visais la troisième place. Mais je suis vraiment contente de la façon dont ça s'est passé.»

Bishop-Nriagu, qui semblait se diriger tout droit vers la victoire lorsqu'elle a pris les devants sur le peloton après les 400 premiers mètres, a survolé les 800 m en 2:02,40, 10 centièmes de mieux que Côté.

«Je me sentais correcte. Je n'ai pas atteint les objectifs que je m'étais fixés. J'espérais gagner pour me qualifier pour les Championnats du monde, mais je crois qu'en ce moment, je vais simplement passer par-dessus et me concentrer en vue de l'automne et essayer d'obtenir mon standard de qualification», a raconté Bishop-Nriagu, qui était de retour aux Championnats canadiens après avoir donné naissance à sa fille Corinne l'été dernier.

La Québécoise Maïté Bouchard a pour sa part été reléguée au septième échelon après avoir franchi le fil d'arrivée en 2:03,85, après un excellent départ.

Chez les hommes, Brandon McBride, qui est actuellement septième mondial au 800 m, a battu le record des championnats nationaux, établi en 2007 par Gary Reed, après avoir croisé le fil d'arrivée en 1:44,63, soit 30 centièmes de mieux que le record précédent.

Marco Arop (1:46,93) a suivi avec près de deux secondes de retard sur le vainqueur. Abdullahi Hassan s'est emparé du troisième rang en 1:47,59.

Alysha Newman amère malgré la victoire

Alysha Newman a remporté les honneurs au saut à la perche après avoir franchi la barre à 4,56 m, devançant Kelsie Ahbe (4,36 m) et Robyn Webster (4,16 m). Malgré la victoire, l'athlète originaire de London, en Ontario, a critiqué les procédures.

«J'adore participer à des compétitions à Montréal, mais c'est très difficile pour moi d'attendre là durant trois heures à regarder les autres filles sauter», a lancé Newman, visiblement frustrée.

Il y a moins de deux semaines, la perchiste de 25 ans a battu son propre record canadien au saut à la perche pour la deuxième fois en deux mois.

L'Ontarienne avait franchi la barre à 4,77 m pour se retrouver au sommet du podium à la compétition de Stabhochsprung, en Allemagne.

Elle a établi son record précédent au Speed River Inferno, le 8 juin, à Guelph, grâce à un saut de 4,76 m. Cela éclipsait son résultat de 4,75 aux Jeux du Commonwealth, en Australie, en mars 2018.

Au 400m, Philip Osei a remporté l'or après avoir parcouru la distance en 45,64 secondes. Il a surpassé Joshua Cunningham (46,03) et Austin Cole (46,24).

Phylicia George, chez les dames, et Damian Warner, chez les hommes, se sont adjugé le 110 m haies avec des temps respectifs de 13,304 et 13,53 secondes.

Un peu plus tôt, Allen Roan a été sacré champion canadien au lancer du javelot grâce à un jet de 68,25 m, à son deuxième essai. Andy White (66,65 m) et Evan Karakolis (64,86 m) se sont respectivement classés au deuxième et au troisième rang.

Patrick Hanna a enlevé les honneurs au triple saut après s'être envolé à 15,46 m.

Michael Mason a pour sa part décroché l'or au saut en hauteur, après avoir atteint un sommet de 2,26 m, deux centimètres devant son plus proche rival, Django Lovett.

Adam Keenan a quant à lui réussi un lancer de 74,71 m pour se hisser sur la première marche du podium au lancer du marteau.

Chez les dames, c'est Caroline Ehrhardt qui a remporté les honneurs au triple saut grâce à un résultat de 13,35 m, devant Divyajyoti Biswal (12,67 m) et Victoria LeBlanc (11,74 m).

Camryn Rogers a pour sa part remporté l'or au lancer du marteau, grâce à un lancer de 65,41 m.

Les Championnats canadiens d'athlétisme se poursuivront au complexe sportif Claude-Robillard jusqu'à dimanche.