Lancement d’un site pour aider les Canadiens à détecter les fausses nouvelles

TORONTO — La Fondation pour le journalisme canadien (FJC) met un site web à la disposition des citoyens pour les aider à détecter les fausses informations. L’organisme sans but lucratif dit s’être basé sur des sondages récents qui constatent que les Canadiens sont régulièrement exposés à de la désinformation, mais qu’ils ont rarement les connaissances pour les flairer.

Le site, qui s’intitule «Vous doutez?», ou «Doubt it» en anglais, contient notamment un test et des messages de la part de personnalités issues des médias.

Des sondages menés par Ipsos, Earnscliffe Strategy Group et des chercheurs du MIT suggèrent que la majorité des Canadiens ont déjà vu une fausse nouvelle en ligne, mais que seulement 40 pour cent d’entre eux se sentaient outillés pour faire la différence entre une fausse information et une information véridique.

Les sondages ont également révélé que 90 pour cent des Canadiens s’étaient déjà fait prendre par une fausse nouvelle, tandis qu’une personne sur trois tente régulièrement de vérifier si une nouvelle est vraie.

La présidente de la FJC, Natalie Turvey, explique que la campagne utilise l’humour pour susciter l’intérêt des consommateurs et que son organisme a tenté de rendre la campagne amusante, afin qu’elle soit attrayante.

Toutes les techniques de vérification des faits fournies prennent de 10 à 30 secondes à faire, selon Mme Turvey.

La présidente de la Fondation pour le journalisme canadien Natalie Turvey

Parmi les trucs donnés, on retrouve la vérification des dates et la recherche sur Google pour voir si d’autres médias ont couvert la nouvelle. On conseille aussi de demeurer sceptique quand des informations provoquent une vive réaction émotionnelle.

Google News, qui a soutenu l’initiative avec une contribution de 1 million $, affirme que l’éducation aux médias et la lutte contre la désinformation constituent l’une des principales préoccupations de la société.

«Pour être un citoyen engagé, vous devez avoir accès à un journalisme de qualité, en plus de comprendre ce qu’est un journalisme de qualité et ce qui ne l’est pas», a déclaré le vice-président de Google News, Richard Gingras.

Il ajoute que le site «Vous doutez?» s’adresse aux personnes de tous âges et provenant de tous les horizons, ce qui représente un réel avantage.

«Une campagne électorale est une situation très riche en désinformation», ajoute M. Gingras.