Un artisan effectue des travaux de restauration sur un vieil immeuble.  
Un artisan effectue des travaux de restauration sur un vieil immeuble.  

La relance post-COVID-19 passera aussi par le patrimoine immobilier

Baptiste Ricard-Châtelain
Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil
Le gouvernement québécois misera sur le patrimoine immobilier pour stimuler l’économie ébranlée par la pandémie de coronavirus SARS-CoV-2. Les ministères de la Culture et des Affaires municipales injectent 21,6 millions $ de plus pour financer la mise en valeur, la restauration, des vieux bâtiments.

À la fin de l’année dernière, Québec avait débloqué 30 millions $ pour créer «un nouveau programme d’aide financière […] qui outillera les citoyens, les villes et les MRC afin d’améliorer la connaissance, la mise en valeur, la protection et la transmission du patrimoine immobilier dans les régions du Québec», lisait-on dans le document de l’annonce. Rapidement, toutefois, des voix s’étaient élevées afin de souligner que la cagnotte ne permettrait pas de répondre aux importants besoins en matière de défense et de sauvetage des bâtiments anciens.

Mardi matin, les ministres Nathalie Roy et Andrée Laforest ont cependant promis 21,6 millions $ de plus, ce qui «permet de répondre favorablement à toutes les demandes admissibles reçues depuis l’ouverture [du programme] en décembre 2019».

La bonification garantira des fonds aux «54 MRC et municipalités réparties dans 14 régions administratives» qui en ont demandé, note-t-on dans un communiqué de presse. En plus, les 51,6 millions $ serviront de stimulant pour l’économie amochée par la COVID-19.

«Le Programme a par ailleurs été ajusté en tenant compte du contexte de la pandémie, pour mieux contribuer à la relance économique du Québec et permettre des mises en chantier rapides en restauration du patrimoine bâti.»

À LIRE AUSSI : Québec injecte 30 M$ pour la protection du patrimoine bâti

Des détails sur le programme ici : https://www.mcc.gouv.qc.ca/index.php?id=6345