La police de Toronto enquête sur divers incidents racistes

TORONTO — Deux entreprises de construction disent avoir contacté la police et des représentants du gouvernement local après la découverte de noeuds coulants sur des chantiers de construction à Toronto.

Le dernier incident s’est produit vendredi dans le quartier de Regent Park à Toronto. L’entreprise The Daniels Corporation dit avoir lancé sa propre enquête sur ce qu’elle appelle un incident anti-Noir.

«Nous sommes dégoûtés et horrifiés par cet acte odieux, que nous traitons comme un crime haineux, a dit Mitchell Cohen, président de l’entreprise, dans un communiqué de presse. Cet acte déplorable contre la communauté noire est inacceptable et nous réaffirmons qu’il n’y a aucune tolérance au racisme, aux préjugés et à la haine sur nos chantiers de construction et au sein de notre organisation.»

La société de construction EllisDon a indiqué qu’un noeud coulant avait également été découvert jeudi sur l’un de ses chantiers.

EllisDon dit que le travail a immédiatement cessé lorsque la corde a été repérée et que les chefs d’équipe ont parlé avec les travailleurs

«Il s’agit d’un acte honteux de la part d’une personne faible et lâche, a déclaré le PDG Geoff Smith dans un communiqué de presse. Nous ferons tout notre possible pour identifier, poursuivre et expulser toute personne impliquée dans notre industrie.»

EllisDon avait également signalé avoir trouvé un nœud coulant sur un chantier dans un hôpital de Toronto, le 10 juin. L’entreprise a affirmé avoir contacté la police et mener sa propre enquête interne.

La police de Toronto reconnaît que son unité des crimes haineux enquête sur les incidents.

La Commission de transport de Toronto (TTC) a aussi contacté la police après avoir mis hors de service une rame de métro vandalisée. Quelqu’un avait gribouillé un mot offensant pour les Noirs - mal orthographié - sur les murs de la rame.

La TTC n’a pas de caméras dans ses wagons, mais un témoin oculaire a été mis en relation avec la police qui mène une enquête.