Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Caroline Fortin et son « grand colosse » Médrick.
Caroline Fortin et son « grand colosse » Médrick.

La maman du skieur décédé à la montagne de Bromont publie un message de résilience

La Voix de l'Est
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
La mère du jeune skieur de 14 ans qui a perdu la vie sur les pentes de la montagne de Bromont le 30 décembre dernier a remercié la population pour la vague de sympathie et d’amour dans une publication sur les réseaux sociaux empreinte d’une grande résilience.

« Comme étape importante de mon deuil, mon cœur de maman désire faire le point sur les faits entourant ce tragique accident », peut-on lire dans la publication en question.

Médrick était un grand sportif. Bien que plus habitué aux patins qu’aux skis durant l’hiver, l’adolescent n’en était pas à sa première expérience sur des pentes enneigées, contrairement à ce qui avait été mentionné par le Service de police de Bromont et rapporté dans les médias.

C’était toutefois sa première journée de ski de la saison et il avait skié avec aisance durant tout l’avant-midi avec son nouvel équipement acheté dans une boutique spécialisée.

Lors de son accident, Médrick s’est fracturé le fémur, ce qui a provoqué une embolie pulmonaire graisseuse. Cette complication rare et souvent fatale a entrainé l’arrêt de son cœur, rapporte sa mère dans son message partagé plus de 1000 fois en 24 heures.

« À deux joueurs d’hockey dans la famille, nous avions rarement l’occasion d’enfiler des skis l’hiver. Mais nous en avons fait à quelques reprises depuis l’âge de 2 ½ ans lors des journées pédagogiques ou des fins de semaine moins occupées », écrit la mère de Médrick, Caroline Fortin. « Il était de loin le meilleur skieur de la famille et surtout, le plus à l’aise. »

Le jeune homme était un passionné de ski nautique depuis l’âge de 6 ans, alors qu’il s’adonnait à ce sport une bonne partie de l’été sur le lac Magog.

Par ailleurs, Caroline Fortin a remercié l’équipe de patrouilleurs de Bromont, les ambulanciers et tout le personnel de l’hôpital de Granby et a conclu avec un message d’espoir. « Nous savons que tous les intervenants ont fait l’impossible pour sauver notre grand colosse. Médrick était tellement heureux avec des skis dans les pieds. Alors, faites comme lui, croquez dans la vie à pleines dents et bon ski! »