Un peu plus haut, un peu plus loin, Jean-Pierre Ferland

La Liste des classiques de la Saint-Jean

Un peu plus haut, un peu plus loin, Jean-Pierre Ferland (photo principale)

Un hymne devenu mythique dès son inoubliable interprétation par Ginette Reno lors des célébrations de la Saint-Jean en 1975. Ce soir-là, devant 250 000 personnes réunies au Mont-Royal, la chanteuse s’est approprié les mots de Jean-Pierre Ferland et soulevé le Québec en entier. C’est beau! C’est beau... Éric Moreault

***

Heureux d’un printemps, Paul Piché

Heureux d’un printemps, Paul Piché

Artiste engagé et fièrement indépendantiste, Paul Piché a souvent eu l’occasion de chanter son amour de la Belle Province. Il enfonce le clou un peu plus depuis qu’il a pris l’habitude de remplacer les derniers vers de la chanson par: «le jour où ce sera nous qui ferons la fête, je chanterai ce refrain dans un Québec souverain...» Geneviève Bouchard

***

Gens du pays, Gilles Vigneault

Gens du pays, Gilles Vigneault

Quand toute une population adopte une chanson à un tel point qu’elle devient un hymne pour célébrer les anniversaires de naissance, on peut commencer à parler de grand classique. Gilles Vigneault a réussi l’exploit avec Gens du pays, chant d’amour collectif réapproprié par une grande majorité de Québécois. Geneviève Bouchard

***

Serge Fiori

Un musicien parmi tant d’autres, Harmonium

Le premier succès du groupe Harmonium, paru sur l’album éponyme du groupe, en 1974. Qui n’a jamais entonné autour d’un feu de camp «On a mis quelqu’un au monde, on devrait peut-être l’écouter»? Normand Provencher

***

La bitt à Tibi, Raôul Duguay

La bitt à Tibi, Raôul Duguay

Lancée en 1975, cette chanson de Raôul Duguay est vite devenue un emblème patriotique par la façon unique de son auteur de célébrer sa région natale, l’Abitibi, «un pays kié fôrt comme un arbre fôrt, un pays cô-ôôôôôôô-ôôôôô-ôôôô-lonisé à libérer»… Normand Provencher