Roger Lavergne et Camille Estephan
Roger Lavergne et Camille Estephan

La boxe québécoise sera relancée à Shawinigan

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
SHAWINIGAN — Si la Santé publique donne sa bénédiction au protocole préparé par Eye of the Tiger Management et la Régie des alcools, des courses et des jeux, la relance de la boxe québécoise se fera le 3 octobre à Shawinigan.

Le Nouvelliste a appris que Camille Estephan avait effectivement choisi la Mauricie pour présenter son prochain gala de boxe. EOTM sort toutes ses têtes d’affiche pour la soirée : David Lemieux, Simon Kean, Arslanbek Makhmudov et Lexson Mathieu seront sur la carte.

Devant un tel menu, Laval et Québec étaient aussi sur les rangs pour accueillir ce gala. EOTM a finalement privilégié les Cataractes comme partenaires, après trois galas couronnés de succès en 16 mois au Centre Gervais Auto en 2018 et 2019.

«Effectivement, l’essentiel du dossier est réglé. Du moins de notre côté. Nous attendons maintenant la réponse de la Santé publique», expliquait le président des Cataractes Roger Lavergne, en marchant sur des œufs. «Ce bout-là est hors de notre contrôle. Mais nous avons espoir que tout se règle assez rapidement. Il le faut, car le 3 octobre, ça s’en vient vite!»

Puisqu’il n’y aura que 250 spectacteurs admis au gala – qui sera retransmis sur Punching Grace et à la tété à la carte, plusieurs sites à l’intérieur de la ville ont été étudiés. En bout de piste, le Centre Gervais Auto s’est imposé. «Nous aurons tout l’espace nécessaire pour la distanciation sociale. La Ville de Shawinigan nous a donné un bon coup de main pour préparer notre candidature», faisait valoir Lavergne, qui avoue être très flatté par la décision d’EOTM. «Une carte de ce calibre, je savais qu’elle ferait l’envie de bien des endroits. C’est spécial que ce soit notre ville qui soit choisie. Camille a toujours dit dans le passé qu’il appréciait beaucoup comment la Mauricie s’était rangée derrière ses boxeurs. Cette décision prouve hors de tout doute qu’il était sincère.»

Kean (19-1, 18 K.-0.) va affronter Stan Surmacz (12-1, 7 K.-O.), un boxeur albertain qui fait partie de l’écurie de Mel Lubovac, qui représente aussi Adam Braidwood. Pour Kean, ce sera un premier combat depuis février, alors qu’il avait liquidé Daniel Martz en trois rounds. Mais surtout, ce sera un premier combat sous la férule de Vincent Auclair, son nouvel entraîneur. Kean a déménagé il y a quelques mois dans la métropole afin de s’entraîner avec Auclair, qui travaille en étroite collaboration avec Marc Ramsay. Quant à Surmacz, Kean représente son plus gros défi en carrière, lui qui devait se mesurer à Braidwood avant que la COVID-19 ne stoppe la boxe. Il a gagné ses six derniers duels, dont les trois par K.-O. EOTM considère Surmacz comme plus dangereux que Braidwood.

La finale du gala sera assurée par David Lemieux. L’identité de son adversaire sera dévoilée plus tard. Il est toutefois acquis que ce sera un boxeur canadien.