Jordan (LaVallée) Smotherman lors de son passage avec les Remparts entre 2002 et 2006
Jordan (LaVallée) Smotherman lors de son passage avec les Remparts entre 2002 et 2006

Jordan (LaVallée) Smotherman de retour dans la famille des Remparts

L’un des meilleurs joueurs américains à avoir porté les couleurs des Remparts de Québec rentre au bercail. Jordan Smotherman, qui a joué sous le nom de LaVallée lors de son passage dans la capitale au début des années 2000, sera le nouveau dépisteur des Diables rouges aux États-Unis dès la prochaine saison.

Son mandat sera de couvrir à temps partiel le territoire de la région de la Nouvelle-Angleterre, qui appartient à la LHJMQ. Il disputera aussi une 15e et dernière saison dans les rangs professionnels avec les Railers de Worcester, une équipe de la ECHL située près de chez lui.

«On trouvait que notre recrutement ne débloquait pas beaucoup aux États-Unis malgré plusieurs efforts, ces dernières années. Depuis sept ou huit ans, je pense qu’on n’a attiré qu’un seul joueur américain avec nous. On voulait changer notre approche, et on ne peut pas avoir un meilleur ambassadeur qu’un ancien joueur américain ayant évolué et connu du succès dans notre programme», expliquait Christian Vermette, adjoint au directeur général et dépisteur-chef des Remparts.

Choix de deuxième ronde des Remparts, en 2002, il a joué quatre saisons à Québec et était membre de l’édition championne de la Coupe Memorial en 2006. Il a cumulé 139 points dans la LHJMQ, dont 72 buts, en 225 matchs.

Il a aussi fait partie de la meilleure cohorte de joueurs américains ayant traversé la frontière pour s’aligner avec les Remparts, qui misaient à cette époque sur des noms comme Josh Hennessy, Joey Ryan, Andrew Andricopoulos et Kevin Coughlin. Depuis, la filière américaine a été réduite à sa plus simple expression.

«C’est Patrick [Roy] qui a pensé à Jordan, et lorsqu’on l’a rejoint pour savoir si ça l’intéressait, il était très excité à l’idée de travailler pour nous. Il est passé par là, lorsqu’il avait 16 ans, il connaît l’organisation, la Ligue, notre soutien aux études, etc. Selon nous, il pourrait être un atout important lorsqu’on discutera avec les familles, les joueurs et les agents», ajoutait Vermette à propos de celui qui a «adopté» le nom de famille de son père, en 2009, lors du décès de celui-ci afin de lui rendre hommage.

Le dernier joueur américain à avoir porté les couleurs des Remparts est le défenseur Braeden Virtue, maintenant avec les Olympiques de Gatineau, mais le taux de réussite pour convaincre des espoirs du pays voisin de s’amener à Québec n’était pas élevé.

«Quand ça ne marche pas, il faut essayer d’autre chose, c’est ce qu’on fait avec Jordan. Il y a quand même des dépisteurs du Québec qui vont aller voir des matchs, la saison prochaine, mais Jordan sera en mesure d’en suivre aussi même s’il jouera encore.»

Maintenant âgé de 34 ans, Smotherman fut un choix de quatrième ronde des Thrashers d’Atlanta en 2005. Il a joué quatre matchs dans la LNH, évoluant majoritairement dans la Ligue américaine, où il a amassé 164 points en 373 matchs. Il a remporté la Coupe Calder en 2008. Il est natif de l’Oregon, mais sa famille est établie au Massachusetts depuis qu’il a 12 ans. Il a aussi joué dans quelques pays, comme la Suède, la Finlande, le Danemark, l’Allemagne et l’Irlande.