L’ex-maire de Saguenay, Jean Tremblay, donnera un coup de main à la CAQ en prévision de l’élection provinciale d’octobre 2018.

Jean Tremblay milite pour la CAQ

Longtemps identifié comme un partisan du Parti libéral du Québec (PLQ), l’ex-maire de Saguenay, Jean Tremblay, change son fusil d’épaule et décide de donner un coup de main à la Coalition Avenir Québec (CAQ).

À moins de quatre mois de l’élection provinciale générale (octobre 2018), Jean Tremblay confirme qu’il travaillera à titre de bénévole pour le parti de François Legault.

« Non je ne serai pas candidat. Je ne suis pas intéressé. Je suis un bénévole qui s’implique dans l’organisation du parti », explique M. Tremblay, lors d’un entretien.

Questionné à savoir pour quelle raison il tournait le dos au PLQ, l’ex-maire a été direct.

« Quinze années au pouvoir ou presque, c’est assez. En plus, le discours de François Legault me plaît bien. »

« Il est temps que le Québec reprenne la place qu’il a déjà occupée. Dans les années 60, le Québec était la première province au Canada. Depuis de nombreuses années, il semble y avoir eu un laisser-aller. On doit sortir de la péréquation, arrêter d’être à la remorque. C’est gênant », précise Jean Tremblay.

Ce dernier dit faire confiance à François Legault. Il croit que le chef de la CAQ peut faire un excellent travail comme premier ministre.

« Ça fait 20 ans qu’il est à l’Assemblée nationale et je crois qu’il est temps qu’il puisse passer à autre chose. On a besoin d’un homme d’affaires qui a réussi. Des médecins, c’est beau, mais on peut avoir aussi des gens d’affaires », indique Jean Tremblay.