La ministre Carla Qualtrough et le président d’Irving Shipbuilding, Kevin McCoy, ont participé à une cérémonie de coupe d’acier, mardi, à Halifax, pour marquer le début de la construction du futur NCSM Max Bernays.

Irving pourrait construire d’autres navires de patrouille de l’Arctique

HALIFAX - La ministre fédérale des Services publics et de l’Approvisionnement, Carla Qualtrough, n’exclut pas la possibilité de demander à Irving Shipbuilding de construire plus de navires de patrouille de l’Arctique.

Elle souhaite ainsi combler le retard dans la construction de deux flottes de navires à Halifax.

La ministre participait à une cérémonie de coupe d’acier, mardi, à Halifax, pour marquer le début de la construction du futur NCSM Max Bernays, un troisième navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique.

Elle a expliqué que le gouvernement était en train de revoir les échéanciers et de s’assurer que tout était sur la bonne bonne voie.

Irving Shipbuilding a été choisi pour construire cinq ou six patrouilleurs de l’Arctique au coût de 3,5 milliards $ dans le cadre de la stratégie nationale de construction navale d’Ottawa, ainsi que 15 navires de combat pour remplacer 12 frégates de la marine et trois contre-torpilleurs pour un coût estimé à 60 milliards $.

Le président d’Irving Shipbuilding, Kevin McCoy, a assuré que son entreprise allait livrer les six navires de patrouille d’ici 2022 comme prévu.