Des membres de la Shumlanski prennent part à une moment de recueillement pendant la messe qui s'est déroulée à l'aréna de Humboldt, samedi, à la mémoire des victimes.

Il y a un an, la tragédie des Broncos

HUMBOLDT — Après que des prières et des chants aient résonné dans l'aréna des Broncos de Humboldt en Saskatchewan, Carol Brons, une mère qui a perdu sa fille, s'est adressé aux membres de la communauté en deuil.

Sa fille est l'une des 16 victimes, morte lorsque l'autobus de l'équipe de hockey junior a heurté un camion semi-remorque conduit par un chauffeur inexpérimenté qui ne s'était pas immobilisé à un signal d'arrêt, le 6 avril 2018.

Pour Carol Brons, la messe commémorative pour souligner le premier anniversaire de la tragédie, samedi, est une étape importante dans sa guérison.

«Ce n'est pas une étape joyeuse, mais une étape de persévérance, de foi et de courage» a-t-elle déclaré, accompagnée de Celeste Leray-Leicht, dont le fils a également été tué.

Carol Brons et Celeste Leray-Leicht ont ensuite demandé aux premiers intervenants qui sont venus en aide aux victimes, et aux autres qui avaient aidé les familles, de se lever.

À la fin des discours des deux mères en deuil, presque tous les gens présents dans l'aréna se sont levés, et plusieurs d'entre eux ne pouvaient contenir leurs larmes.

«Nous souhaiterions pouvoir embrasser chacun de vous», a déclaré madame Brons.

Seize personnes sont mortes et 13 ont été blessées lors du terrible accident survenu il y a un an.

Le drame avait profondément bouleversé les amateurs de hockey et ému des gens du monde entier.

Plus de 15 millions $ avaient été amassés pour les familles des victimes.

La messe s'est déroulée à l'aréna de Humboldt. L'entrée de l'immeuble était ornée de bannières jaunes portant le nom des 29 personnes qui étaient dans l'autobus ce jour-là.

Les organisateurs s'attendaient à ce que 3000 personnes assistent à l'événement.

Le premier ministre fédéral Justin Trudeau a livré un discours sur vidéo.

«Ce qui restera toujours gravé dans nos coeurs, ce sont des images de compassion et de force : celles des joueurs qui se serrent la main, unis, à l'hôpital; des jeunes hommes qui réapprennent à se tenir debout, à marcher et à retourner sur la glace»

Dans un communiqué publié samedi matin, le premier ministre a aussi rendu hommage aux policiers et aux secouristes qui ont fait preuve de courage et de professionnalisme dans cette situation extrêmement difficile.

M. Trudeau y souligne également que « la ville de Humboldt est devenue synonyme de résilience, démontrant la solidarité qui fait la force de cette communauté».

Le premier ministre de la province, Scott Moe, et sa femme ont assisté à la cérémonie. Il a affirmé en entrevue vendredi qu'il ne pouvait imaginer ce que vivent ces parents chaque jour, étant lui-même père de deux enfants.

Les organisateurs s'attendaient à ce que 3000 personnes assistent à l'événement.

Plusieurs citoyens se sont aussi rendues sur les lieux de l'accident, à l'intersection de l'autoroute 35 et de la route 335.

Des croix faites à la main et plusieurs souvenirs ont été laissés sur les lieux du drame. Il est possible qu'un monument commémoratif permanent soit instauré là-bas.

Jeremy Collyer, de Brandon, au Manitoba, y est allé avec un groupe de parents de joueurs de hockey avant d'aller assister au match de leurs enfants dans un match de finale d'un tournoi qui se déroulait à Tisdale, pas loin de là.

«Cela nous a vraiment touchés, a-t-il déclaré. Nos enfants jouent au hockey. Et, c'est drôle comme on entend souvent dire que nous formons une grande famille. Eh bien! C'est vrai», a-t-il raconté.

Jaskirat Singh Sidhu, de Calgary, a été condamné à huit ans de prison le mois dernier pour conduite dangereuse ayant causé la mort et des lésions corporelles.