Il faut prévenir les chutes sur la glace, avertit la CNESST

Quand le mauvais temps transforme les surfaces extérieures en patinoires, les employeurs sont tenus de prendre des mesures pour assurer la sécurité des travailleurs.

C’est l’avertissement que lance la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) en ce début officiel de l’hiver pour rappeler l’importance de prendre tous les moyens afin de prévenir les accidents du travail, notamment les chutes sur les surfaces glacées.

À lire aussi: Haut risque de verglas: des écoles sont fermées

«Tout employeur a le devoir de s’assurer que les lieux de travail, y compris les stationnements, sont entretenus adéquatement et que les travailleurs ont les équipements nécessaires pour affronter les conditions météorologiques», souligne-t-on dans un communiqué de presse diffusé vendredi avant-midi.

«Entorses, foulures, déchirures et fractures sont les lésions les plus fréquemment causées par ce type de chute.»  

Une dépression apportant du temps doux et des précipitations sur l’Estrie a rendu les surfaces extérieures périlleuses, notamment avec une couche de verglas tombé dans la nuit de jeudi à vendredi.

On peut s’attendre à un refroidissement des températures au cours de la fin de semaine, ce qui glacera à nouveau le sol.

Pour des travailleurs, ces blessures peuvent signifier des arrêts de travail, des traitements médicaux, des conséquences sur les activités familiales, énumère-t-on.

«Pour des employeurs, ces incidents peuvent avoir des répercussions sur la productivité, puisque des ressources formées et compétentes ne sont plus disponibles. Rappelons que chaque année, des travailleurs se blessent au travail en glissant, en trébuchant, en perdant l’équilibre ou en faisant un faux pas», souligne-t-on.

«Ces chutes causent plus de 7000 blessures annuellement dans les milieux de travail.» 

La CNESST avance que de simples moyens de prévention peuvent diminuer les risques d’accident, comme de gratter régulièrement la chaussée pour éviter les accumulations de neige, d’épandre des abrasifs pour prévenir la formation de glace, notamment sur les trottoirs et les stationnements, et de fournir des crampons aux employés qui se déplacent régulièrement.