Les bureaux de Statistique Canada à Ottawa  
Les bureaux de Statistique Canada à Ottawa  

Fuite de données: Statistique Canada suspend la publication des données sur l’emploi

La Presse Canadienne
OTTAWA - Statistique Canada a décidé de suspendre la publication anticipée de son rapport sur l’emploi à un groupe restreint de fonctionnaires dans la foulée d’une fuite de données survenue la semaine dernière.

L’agence fédérale avait fourni un premier aperçu des informations dans des conditions strictes et par l’entremise de canaux sécurisés, mais elle a indiqué que ce ne serait plus le cas.

«Il n’y aura pas de publication préalable des informations de l’Enquête sur la population active jusqu’à nouvel ordre», a affirmé l’agence, qui mène une enquête sur la fuite.

L’enquête mensuelle sur le marché du travail de Statistique Canada est un indicateur économique important et peut avoir une incidence sur les marchés financiers.

La semaine dernière, Bloomberg News a annoncé les données sur l’emploi en avril environ une demi-heure avant la publication officielle, qui était prévue vendredi à 8 h 30. L’agence de presse a cité une personne familière avec les données.

Le rapport a révélé la perte de près de deux millions d’emplois en avril et un taux de chômage de 13,0 %, un meilleur résultat que celui attendu en moyenne par les économistes.

Selon les prévisions recueillies par la société de données financières Refinitiv, les économistes visaient une perte de quatre millions d’emplois et un taux de chômage de 18 %.

L’enquête sur la population active est fournie à des fonctionnaires désignés de Finances Canada, d’Emploi et Développement social Canada et du Bureau du Conseil privé depuis plusieurs années.

Pour le rapport d’avril, un accès anticipé avait également été accordé à la Banque du Canada et à Innovation, Sciences et Développement économique Canada.

Statistique Canada a précisé que tous les fonctionnaires devaient signer une déclaration de leur adhésion aux dispositions de confidentialité avant de recevoir le rapport.

Les informations sont envoyées la veille de la publication, par l’entremise d’un système de transfert de fichiers sécurisé, et les fonctionnaires ne sont pas autorisés à tenir des réunions d’information avant la fermeture des marchés.

Le ministre des Finances, Bill Morneau, a qualifié la fuite du rapport sur l’emploi d’avril d’«absolument inacceptable».

«Nous remuerons ciel et terre», a affirmé mardi le ministre au sujet de l’enquête.

«Nous devons nous assurer que les informations importantes comme celle-ci, qui peuvent influencer le marché, restent confidentielles jusqu’au moment de leur publication.»