Même s’il n’a pas obtenu de point sur la séquence, Frédérick Gaudreau (no 89) était sur la patinoire lorsque les Predators ont marqué le but vainqueur samedi soir.

Frédérick Gaudreau savoure un premier gain au Centre Bell

Frédérick Gaudreau ne risque pas d’oublier son premier match sur la glace du Centre Bell. En plus de réaliser le rêve de nombreux Québécois samedi soir, l’attaquant bromontois a contribué à une victoire de 4-1 des Predators de Nashville aux dépens du Canadien.

« Ça a effectivement été un moment très spécial. C’est un peu comme quand tu joues ton premier match dans la LNH, lorsque tu réalises que tu as enfin atteint le but que tu t’étais fixé. C’est ce genre d’émotions qui revient », a expliqué Gaudreau en entrevue avec La Voix de l’Est.

« On sait tous qu’au Québec, le Canadien c’est gros, c’est immense. En mettant simplement les pieds dans le Centre Bell comme partisan, je me sentais choyé. Et lorsque j’étais jeune, je me disais que ce serait cool de pouvoir patiner sur cette glace. De pouvoir le faire une première fois contre le Canadien, dans un uniforme de la Ligue nationale, ça m’a replongé dans mes souvenirs d’enfance. »

Qui plus est, Gaudreau a pu vivre ce moment inestimable devant une cinquantaine de proches. « En voyant les membres de ma famille après le match, ça m’a rappelé les sacrifices qu’ils ont faits et l’amour qu’ils m’ont donné pour m’aider à croire en mes rêves. De voir l’émotion dans leurs yeux, c’était très précieux », a ajouté l’athlète de 25 ans, à la fois humble et reconnaissant.

Une solide performance

Même s’il n’a pas obtenu de point sur la séquence, Frédérick Gaudreau était sur la patinoire lorsque les Predators ont marqué le but vainqueur. Après une tentative de passe avortée en entrée de zone, le Bromontois s’est dirigé devant le filet, monopolisant ainsi l’attention du défenseur Mike Reilly. Mattias Ekholm a ensuite décoché un lancer frappé qui a battu Carey Price du côté de la mitaine.

« On avait perdu en prolongation la veille à Détroit. Donc c’était important de sortir fort. Non seulement pour aller chercher la victoire, mais aussi pour être satisfaits de notre jeu », a précisé le numéro 89.

Craig Smith a inscrit un doublé pour Nashville, tandis que Viktor Arvidsson a confirmé la victoire dans un filet désert.

Impliqués dans une mégatransaction à l’été 2016, les défenseurs P.K. Subban et Shea Weber ont à nouveau fait couler beaucoup d’encre. Le nouveau capitaine du Canadien a d’ailleurs inscrit l’unique but de son équipe. On serait toutefois tenté de dire que Subban a eu le dernier mot, lui qui a amassé deux aides dans une cause gagnante — atteignant ainsi le plateau des 300 passes en saison régulière.

« On était conscients que c’était un match spécial pour P.K., qui est tellement une figure importante au Québec. Mais il sait comment gérer ce genre de choses. Donc il n’y a pas vraiment eu d’échos dans notre vestiaire », a précisé Gaudreau.

Bien qu’ils doivent toujours composer avec plusieurs blessés et qu’ils aient connu une séquence difficile récemment, les Predators occupaient toujours le sommet de la division Centrale avant les matchs de dimanche. Gaudreau, quant à lui, semble avoir trouvé sa niche au centre du quatrième trio. Il présente une récolte de trois points (tous des buts) en 34 matchs et un différentiel de 0.

« Je dois simplement continuer de jouer une game simple et honnête. Je crois que c’est ce que l’équipe apprécie et attend de moi. »