Fouille à nu à la frontière: l'Américaine arrêtée n'est pas au bout de ses peines

SHERBROOKE - Accusée d'importation de cocaïne, Keri-Ann Proulx attendra encore quelques jours la suite de son dossier judiciaire derrière les barreaux d'une prison canadienne.

L'Américaine de 34 ans a été prise avec 1,4 gramme de cocaïne qu'elle cachait dans ses parties génitales lors d'une fouille à nu au palais de justice de Sherbrooke.

Lire aussi: De la cocaïne découverte lors d’une fouille à nu d'une Américaine à la frontière

Le fardeau de la preuve est renversé dans plusieurs aspects de ce dossier étant donné la nature des accusations et le fait que Keri-Ann Proulx ne soit pas résidante canadienne.

Mais il y a plus.

L'agent Louis Lessard de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a expliqué que Keri-Ann Proulx sera interdite de territoire puis expulsée du pays dès que tous ses dossiers seront réglés.

« Si elle est remise en liberté, elle devra rester au Canada tant que la cause criminelle n'est pas terminée. Elle devrait se trouver un endroit pour rester au Canada et ne pourrait pas retourner aux États-Unis même si sa libération est ordonnée par le tribunal », a expliqué l'agent Lessard de l'ASFC lors de l'enquête sur remise en liberté qui a été suspendue jusqu'au 12 juin.

L'avocate de la défense Me Stéphanie Marcoux avait tenté à convaincre le tribunal de remettre Kery-Ann Proulx en liberté.

Appelée à la barre, Kery-Ann Proulx avait assuré qu'elle demeurerait à la résidence de sa mère où elle reste depuis 20 ans pour la durée des procédures judiciaires. Elle soutient être comptable dans une entreprise du Massachusetts depuis 2015. Elle a déposé une lettre de son employeur au tribunal.

Elle s'est engagée à déposer 20 000 $ pour garantir le respect de ses conditions de remise en liberté.

Keri-Ann Proulx ne possède pas d'antécédent judiciaire tant au Canada qu'aux États-Unis.

C'est son entêtement à vouloir entrer au Canada qui l'a vraisemblablement conduite derrière les barreaux. Refoulée à deux reprises en février et mars 2018 à la frontière, Keri-Ann Proulx a tenté d'entrer illégalement en se cachant dans le véhicule de sa mère.

Devant se présenter au tribunal le 24 mai dans cette affaire, Keri-Ann Proulx et sa mère Cynthia-Ann Russell brillaient par leur absence.

Les deux accusées se sont présentées au poste frontalier la même journée où elles ont été mises en état d'arrestation. L'ASFCavait reçu un mandat d'arrestation.

C'est lors de leur fouille à nu au palais de justice de Sherbrooke que la drogue a été trouvée sur Kerri-Ann Proulx.