Si la nouvelle plaît aux résidents de Boischatel et de Beauport, elle est loin de satisfaire les autres amateurs du parc.

Finie la gratuité pour tous au Parc de la Chute-Montmorency

Les promenades sur le territoire du Parc de la Chute-Montmorency seront désormais payantes, du moins pour la majorité de la population de Québec. Les tarifs d’accès au parc entreront en vigueur le 12 juin, et le stationnement, lui, deviendra gratuit.

Les résidents du secteur Boischatel et du district de la Chute-Montmorency-Seigneurial de l’arrondissement Beauport pourront accéder au site gratuitement sur présentation d’une preuve de résidence. Tous les citoyens concernés recevront une communication par la poste à ce sujet dans le courant de la semaine prochaine.

Pour les autres visiteurs, le tarif sera de 6,25 $ par personne incluant les taxes, il s’agit d’un taux préférentiel puisque les visiteurs étrangers devront débourser quant à eux 8 $ pour accéder au parc. Pour une famille, peu importe le nombre d’enfants, le prix d’entrée est fixé à 12,50 $.

Le stationnement du site, avec un prix actuel de 12,50 $ pour l’entrée, sera alors gratuit pour tous les visiteurs à compter du 12 juin.

«Dans l’industrie et dans le réseau de la Sépaq en général, ce n’est pas une façon de faire qui est répandue de mettre une tarification pour le stationnement, plutôt que pour l’accès au site. Si vous pensez aux attraits touristiques que vous connaissez, c’est l’accès au site qui est tarifié. Ça vient s’inscrire en droite ligne avec la façon de faire de l’industrie en général», indique le responsable des relations avec les médias, Simon Boivin.

Il ajoute aussi qu’un effort a été fait pour rendre le coût abordable, sachant la popularité du site.

Le stationnement, un irritant 

Le fait de rendre le stationnement gratuit enlèvera tout intérêt aux visiteurs de se stationner ailleurs que dans les espaces prévus. Depuis un bon moment déjà, les citoyens du secteur déplorent les conséquences de la tarification du stationnement. Les rues avoisinantes devenaient bondées de véhicules, les automobilistes voulant éviter de payer. 

« Les résidents du secteur autour du parc ont fait valoir que leur qualité de vie était affectée à la baisse. On considère que 70 % des gens qui viennent visiter le parc s’y rendent en voiture. En allant vers une tarification individuelle, on vient faire disparaître tout incitatif à se stationner ailleurs», précise M. Boivin.

Ce changement au mode de tarification est donc appuyé par le comité de mise en valeur du Parc de la Chute-Montmorency, ainsi que par le maire de Boischatel, Benoit Bouchard.

Rappelons que le site patrimonial est la deuxième attraction la plus courue dans la région de Québec, avec plus de 900 000 visiteurs annuellement, dont la moitié provient de l’extérieur du Québec.

Mécontentement

Si la nouvelle plaît aux résidents de Boischatel et de Beauport, elle est loin de satisfaire les autres amateurs du parc. Une résidente de Québec a lancé une pétition sur le site www.change.org dans le but de conserver l’accès gratuit au site. Mercredi soir, 19 heures après la mise en ligne, la pétition avait déjà plus de 1000 signatures. 

«Nous pouvons dire adieu à la gratuité de la chute Montmorency, cet endroit de recueillement magnifique de notre belle province. Les chutes Montmorency seront emprisonnées dans des tarifs touristiques. Nous deviendrons nous-mêmes les touristes de notre propre nature. [...] Solution : charger les touristes et non les Québécois», pouvons-nous lire sur la page d’accueil de la pétition.