Patrick Scalabrini était très fier de pouvoir accueillir chez les Capitales David Glaude, un baseballeur originaire de la région de Québec, acquis des Aigles de Trois-Rivières en retour de T.J. White.

Échange majeur: David Glaude passe aux Capitales en retour de T.J. White

Comme il le souhaitait, David Glaude poursuivra sa carrière à la maison. Dans le cadre d’une transaction majeure avec les Aigles de Trois-Rivières annoncée mardi matin, les Capitales de Québec ont acquis les services du deuxième-but David Glaude en retour de l’avant-champ T.J. White, le joueur le plus populaire au Stade Canac depuis deux ans.

À la fin de la dernière saison, Glaude avait fait part de son désir de revenir jouer dans sa ville, où il a récemment fait l’achat d’une maison. Les discussions entre les gérants Patrick Scalabrini et T.J. Stanton, aussi confrères de travail au programme sport-études des Canonniers de Québec, n’ont pas traîné en longueur.

«C’est le fun, je suis vraiment content. Je n’avais rien contre Trois-Rivières, j’avais juste le goût de jouer pour l’équipe de ma ville, j’étais rendu là dans ma carrière et ma vie personnelle. Je me suis acheté une maison, j’ai passé les sept derniers étés à l’extérieur de Québec, le moment était parfait pour le faire», avouait le joueur de 25 ans, qui a passé une partie de la journée au Stade Canac, où il besogne aussi pour les Canonniers en plus de poursuivre des études en Sciences géomatiques à l’Université Laval.

Glaude a disputé les trois dernières saisons avec les Aigles, conservant une moyenne de .290 avec 13 circuits et 49 points produits, en 2019, ce qui lui a valu le titre de joueur par excellence de l’équipe, cette saison. Il avait joué un match comme recrue avec les Capitales, en 2017, l’année de leur dernier championnat dans la Ligue Can-Am.

«Il s’agit de l’échange le plus important que j’ai fait depuis que je suis le gérant des Capitales. On vient quand même de s’échanger les deux joueurs les plus utiles de chaque équipe, la saison dernière. David a demandé de jouer à Québec, mais en bout de ligne, il fallait quand même que ce soit une transaction équitable. J’aimais beaucoup T.J. [White], qui était notre joueur le plus populaire et le plus régulier depuis deux ans, mais on ne pouvait pas passer par-dessus la chance d’acquérir un joueur québécois d’impact», expliquait le gérant des Capitales Patrick Scalabrini à propos du frappeur gaucher qui a aussi réussi 22 doubles et volé 16 buts, en 2019.

White a été nommé joueur par excellence des Capitales, en 2019, et ce, même s’il n’a disputé que 58 matchs, affichant une moyenne de .274 avec 10 circuits et 44 points produits.

«J’ai été surpris qu’on m’échange contre T.J. White, je ne pensais pas que je valais autant que ça. Il est un excellent joueur. Je remercie les Aigles pour tout ce qu’ils ont fait pour moi, T.J. m’a donné la chance de jouer de façon régulière depuis trois ans, j’ai beaucoup appris de sa part et des entraîneurs des frappeurs. J’ai vraiment hâte à la prochaine saison les six prochains mois vont passer assez vite», assurait Glaude, un ancien joueur des Diamants de Québec (LBJEQ) qui a aussi évolué avec l’équipe de l’université Missouri Western State pendant trois saisons de 2015 à 2017.

Trois ou quatre ans de solide baseball

Les Capitales et les Aigles ont disputé leur dernière saison dans la Ligue Can-Am, l’été dernier. En 2020, ils joueront dans la Ligue Frontier à la suite de la fusion entre les deux ligues de baseball indépendant.

«T.J. aspire toujours à jouer dans le baseball affilié et il est un peu plus vieux que David, qui va nous donner trois ou quatre ans de solide baseball. Il nous amène aussi de la profondeur, car selon notre casse-tête, il pourrait jouer comme deuxième-but ou voltigeur. En plus, on vient d’aller chercher un joueur qui faisait toujours très mal aux Capitales, David Glaude était le tortionnaire de Karl Gélinas», notait Scalabrini en riant en parlant du lanceur québécois des Capitales.

Du côté des Aigles, on estimait qu’il s’agissait d’une bonne transaction d’un côté comme de l’autre. «Il s’agit de deux bons joueurs, polyvalents en défensive et avec de bonnes statistiques offensives. D’un point de vue baseball, c’est donnant donnant, et du côté humain, nous libérons un joueur qui a contribué à notre cause», laissait savoir Stanton.