Un magasin Dollarcity en Colombie

Dollarama acquiert 50,1 % du détaillant latino-américain Dollarcity

Dollarama a annoncé mardi la signature d’un accord qui la verra acquérir une participation de 50,1 pour cent dans le détaillant latino-américain Dollarcity, qui exploite des magasins en Colombie, au Guatemala et au Salvador.

Le détaillant montréalais a expliqué mardi que le prix d’achat avait été estimé entre 85 millions $ US et 95 millions $ US, en s’appuyant sur les prévisions financières fournies par la direction de Dollarcity.

Dollarama effectuera un paiement de 40 millions $ US lors de la conclusion de la transaction - qui devrait intervenir en août - et réglera le solde au troisième trimestre de son exercice 2021.

L’opération devrait entraîner une hausse de 2 cents à 3 cents par action au bénéfice de Dollarama pour le reste de son exercice 2020, qui a débuté en février, et de 5 cents à 7 cents par action pour son exercice 2021.

«Après six ans de vérification diligente et d’expérience sur le terrain en Amérique latine, nous croyons qu’il est maintenant temps d’exercer notre option d’achat et que Dollarcity est le véhicule approprié pour saisir le potentiel de croissance que nous observons dans les marchés choisis», a affirmé le président et chef de la direction de Dollarama, Neil Rossy, dans un communiqué.

«Nous avons pleinement confiance en nos partenaires locaux, qui continueront de diriger les activités de Dollarcity avec notre soutien.»

L’analyste Derek Dley, de Cannacord Genuity, a estimé que cet accord offrait à Dollarama une voie de croissance supplémentaire à long terme avec une société qui affiche de solides ventes.

«La transaction prévoit l’entrée de Dollarama en Amérique latine, où la société observe des ventes au pied carré supérieures à celles de ses magasins canadiens», a écrit M. Dley dans un rapport à ses clients.

L’analyste Irene Nattel, de RBC Marchés des Capitaux, a souligné dans une note que la transaction était encourageante pour Dollarama.

«Même si le marché a largement anticipé que Dollarama exécuterait l’option d’achat de Dollarcity, les conditions sont plus favorables que prévu.»

Dollarama avait signé un accord avec Dollarcity en 2013 en vertu duquel elle partagerait son expertise d’affaires et fournirait des services d’approvisionnement.

L’entente prévoyait notamment que Dollarama puisse acquérir une participation de 50,1 pour cent dans Dollarcity à compter du début de la septième année du partenariat.

L’accord avait été modifié en 2016 afin de reporter l’ouverture de la fenêtre d’options d’achat de février 2019 à février 2020. Cependant, Dollarama a indiqué que les sociétés avaient décidé d’accélérer le processus.

Le conseil d’administration de Dollarcity comprendra cinq administrateurs, dont trois représentants de Dollarama et deux représentants du groupe fondateur de Dollarcity.

Dollarcity exploitait un total de 180 magasins en date du 31 mars, dont 44 au Salvador, 54 au Guatemala et 82 en Colombie. Elle prévoit exploiter 600 magasins d’ici 2029.