Dixville offre 20$ l’heure pour un poste de sauveteur

DIXVILLE – Déterminée à engager un sauveteur pour veiller sur sa piscine publique en vue de la saison estivale qui approche à grands pas, la municipalité de Dixville offre un salaire de 20$ de l’heure à quiconque veut prendre le poste.

Malgré cette rémunération très généreuse pour un emploi étudiant de qualité, aucun candidat n’a postulé depuis que l’annonce a commencé à tourner, il y a de cela trois semaines. 

À lire aussi: Piscines publiques : les retraités à la rescousse?

Tourisme Cantons-de-l'Est : plus de 1000 postes à pourvoir

La pénurie de main-d’œuvre se fait sentir jusqu’au niveau des emplois étudiants, ce qui a forcé la municipalité à offrir un salaire si alléchant.

«Comme on n’a pas encore reçu de CV de candidat pour le poste, on a dû augmenter le salaire pour concurrencer avec les municipalités voisines il y a trois semaines, raconte Patrick Lajeunesse, agent de développement à Dixville. Si on ne réussit pas à trouver quelqu’un, la piscine n’ouvrira pas cet été. C’est dommage, mais on n’a pas le choix. C’est pourtant un bel emploi avec des bonnes conditions.»

Le restaurant de la Coopérative de solidarité de Dixville a aussi de la misère à se trouver du personnel, ce qui l’a forcé à revoir son offre de services.

«C’est difficile de trouver un cuisinier à temps partiel au village. Au lieu de tenter de recruter activement un nouvel employé, la Coopérative va se concentrer sur les repas et évènements communautaires plutôt que d’être ouvert à temps plein.»