Daniel Giroux et Mathieu Valade Williams

Disparition de Jacques Choquette: deux autres hommes accusés de meurtre

Trois hommes sont maintenant accusés de l’homicide du Granbyen Jacques Choquette­. Daniel Giroux, 53 ans, de Shefford, et Mathieu Valade Williams, 28 ans, d’Eastman, ont été inculpés mardi de meurtre au premier degré. Ils sont aussi accusés d’avoir prémédité l’assassinat avec Stéphane Blanchard, le premier individu arrêté et accusé dans cette affaire.

« Je trouve ça dur à vivre, a confié avec émotions Robert Choquette, un des frères du disparu, à sa sortie de la salle d’audience au palais de justice de Granby, au terme de la brève comparution des deux individus. Ils sont accusés de meurtre prémédité. C’était tout planifié alors que mon frère, lorsqu’il est parti de chez lui, il ne savait pas qu’il s’en allait se faire tuer... »

Giroux et Valade Williams ont brièvement comparu tour à tour. Debout dans le box des accusés, ils ont jeté quelques regards en direction de la salle d’audience. Selon nos informations, les deux hommes connaissaient Jacques Choquette. Le crime aurait été commis le ou vers le 3 novembre 2016 aux environs d’Eastman, soit le même jour que le Granbyen âgé de 51 ans est disparu. 

Le duo est également accusé d’avoir comploté avec Stéphane Blanchard le meurtre de Jacques Choquette, soit entre le 15 octobre et le 3 novembre 2016, selon l’acte de dénonciation. Une accusation supplémentaire de complicité après le meurtre a été déposée contre Mathieu Valade Williams. 


Stéphane Blanchard

Le juge Erick Vanchestein a lu une liste de personnes avec lesquelles il est interdit aux deux hommes de communiquer, dont les membres de la famille Choquette­. Le magistrat s’est également assuré que les coaccusés, détenus dans le même établissement carcéral, ne soient pas en contact — une autre condition émise par le tribunal. 

La représente du ministère public, Me Claudie Marmet, s’est opposée à la remise en liberté des coaccusés. À ce stade-ci, ils demeurent donc incarcérés, mais l’avocate qui représente Daniel Giroux, Me Célina St-François, a fait savoir qu’une demande de remise en liberté pourrait être formulée ultérieurement. « Monsieur pourra décider s’il fera une demande », a-t-elle fait savoir. 

Les avocats qui représentent les accusés ont reçu une partie de la preuve, composée entre autres de nombreux DVD. Un complément d’enquête sera déposé lors du prochain passage des accusés au tribunal, le 13 décembre prochain. 

Rappelons que Giroux et Valade Williams ont comparu une première fois le 9 novembre alors qu’ils ont été accusés d’avoir cultivé plus de quatre plants de cannabis dans leur résidence. L’autre accusé dans cette affaire, Stéphane Blanchard, avait lui aussi été d’abord accusé de trafic et de possession de cannabis, et d’entreposage illégal d’arme à feu, le 6 novembre. Quelques jours plus tard, Blanchard a été inculpé de meurtre prémédité. Le Granbyen a été le premier arrêté par les enquêteurs des crimes majeurs de la Sûreté du Québec.

Rappelons que Jacques Choquette­ a quitté son domicile le soir du 3 novembre 2016. Il n’est jamais revenu. Sa voiture incendiée a été retrouvée le lendemain de sa disparition dans un champ à Saint-Valérien-de-Milton. 

Son corps n’a toujours pas été retrouvé.

Le corps de Jacques Choquette, disparu depuis deux ans, n’a toujours pas été retrouvé.