Deux suspects arrêtés pour le meurtre d'Héliodore Dulac

Un homme et une femme de Lambton ont été arrêtés en lien avec le meurtre de Héliodore Dulac de Milan retrouvé sans vie en juin dernier.

Les deux suspects ont été arrêtés, vendredi, à Lambton sur la voie publique.

Lire aussi: Un homme trouvé sans vie à Milan : la thèse du meurtre confirmée

Ils ont été interrogés par les enquêteurs des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec.

L’homme de 40 ans et la femme de 29 ans pourraient comparaître au palais de justice de Sherbrooke pour répondre du meurtre du septuagénaire.

« Ces suspects connaissaient la victime », confirme la porte-parole de la SQ, la sergente Ingrid Asselin.

La SQ ne veut pas élaborer pour le moment relativement au mobile du meurtre d’Héliodore Dulac.

« Nous ne connaissons pas encore les raisons du geste. Le mobile reste à éclaircir », indique la sergente Asselin.

L’homme de 72 ans avait été retrouvé sans vie le 3 juin dernier à sa résidence du chemin Yard à Milan dans la MRC du Granit.

Le décès a été considéré au départ comme une mort suspecte. Des analyses plus poussées ont permis de confirmer la thèse du meurtre.

Au lendemain du meurtre, le fils de la victime soutenait à La Tribune que son père était un homme sans histoire.

« C’était un homme ordinaire. Il n’aurait jamais fait de mal à une mouche. Il n’avait pas d’ennemis. Il était à sa place, ne faisait de mal à personne et n’aimait pas faire parler de lui » avait témoigné son fils Mario.

Natif de Saint-Gédéon-de-Beauce, Héliodore Dulac avait déménagé à Sainte-Thérèse-de-Blainville, près de Boisbriand, où il a travaillé 16 ans à l’usine General Motors. Mais désirant revenir à la campagne, il avait acheté une propriété du rang de la Yard en 1980, où il avait élu domicile. Il avait alors travaillé dans le bois pour plusieurs compagnies forestières, comme débroussailleur, entre autres, et pour une entreprise de plantations de sapins de Noël.