Deux fautes d'orthographe sur un panneau de signalisation de la Ville de Québec

Stationnement interdit «en tous temps excepté débarquadère», indique un panneau de signalisation de la Ville de Québec planté à proximité du Château Frontenac. Une inscription toute banale si ce n’est des deux erreurs d’orthographe qui se sont glissées dans les quelques mots.

Tout s’écrit avec un «T» et débarcadère avec un «C». Devant ce haut lieu touristique, adresse phare de l’arrondissement historique du Vieux-Québec inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, ces fautes sont d’autant plus flagrantes. Quelque 320 000 clients séjournent au Château Frontenac annuellement, et près de 790 000 couverts sont servis dans ses restaurants, selon Maxime Aubin, conseiller marketing et communication de l’établissement. 

Wendy Whittom, conseillère en communication à la Ville de Québec, assure qu’au moment de la commande du panneau, en 2017, le texte envoyé au fournisseur S-pace signalétique, était bel et bien sans erreurs d’orthographe. 

«Les pancartes sont remises telles quelles aux équipes d’installation, fait-elle valoir. Mais le panneau n’a pas été revérifié avant.» La Ville s’engage ainsi à «resserrer ses pratiques pour éviter que ça ne se reproduise». 

Quelque 104 000 pancartes relatives au stationnement et un peu plus de 1000 annonçant un débarcadère trônent ici et là dans la ville.  Aucune autre erreur d’orthographe n’a toutefois été rapportée, selon Wendy Whittom, «puisque l’impression se fait généralement un panneau à la fois». Pourtant, à la Place d'Youville, un panneau affiche Exepté autobus.

Une nouvelle enseigne revue et corrigée a été commandée par la Ville de Québec auprès du même fournisseur. Elle sera installée au début de la semaine prochaine.