René Kègle

Deux armes trouvées à Trois-Rivières possiblement reliées à René Kègle

TROIS-RIVIÈRES — L’enquête sur les trois meurtres commis à Trois-Rivières, en octobre dernier, n’en finit plus de connaître de nouveaux rebondissements.

Voilà que deux armes trouvées à proximité d’un motel de Trois-Rivières, la semaine dernière, pourraient être reliées à René Kègle, celui qui serait à l’origine de cette sordide histoire. L’enquête se poursuit pour déterminer si elles lui appartiennent bel et bien et à quoi elles ont servi. Il semble que Kègle aurait séjourné dans ce motel dans les moments entourant le meurtre d’Ophélie Martin-Cyr.

En plus des deux armes, d’autres objets ont été trouvés. Rappelons que René Kègle est accusé des meurtres prémédités d’Ophélie Martin-Cyr, Steve Lamy et Jean-Christophe Gilbert. Pas moins de six personnes font face à des accusations en lien avec ces meurtres. 

Kègle aurait d’abord tué Jean-Christophe Gilbert le 2 octobre. Il aurait alors été accompagné de Gilles Guilbeault qui est d’ailleurs accusé du meurtre au second degré du jeune homme, d’avoir braqué une arme à feu et de s’être livré à des voies de fait sur lui à l’aide d’une arme tranchante, de l’avoir menacé et de complicité après le fait. Dans cette même affaire, Mauricio Peralta Severino, 29 ans, doit répondre à des chefs de complicité après le fait de même que d’outrage à un cadavre et Shanny Haley, 22 ans de Champlain, de complicité après le fait.

Kègle aurait assassiné Steve Lamy le 8 octobre. Dans ce cas, Noémie Morin, 24 ans, de Bécancour, est notamment accusée de meurtre au premier degré par complicité, de même que de séquestration et d’extorsion également par le biais de la complicité, et Gilles Guilbeault de complicité après le fait.

Les corps des deux victimes avaient été découverts le 10 octobre dans un véhicule calciné sur le chemin Bradley à Trois-Rivières.

Le même jour, quelques heures auparavant, la dépouille d’Ophélie Martin-Cyr, 19 ans, avait été retrouvée dans un champ à Yamachiche. Cette dernière aurait été tuée à bout portant. Kègle et Francis Martel ont tous les deux été accusés de ce meurtre au premier degré. 

En plus, Kègle doit répondre à un chef de tentative de meurtre contre la jeune femme qui l’accompagnait. C’est cette jeune fille qui avait réussi à échapper à la mort en sautant d’un véhicule en marche. Outre le meurtre au premier degré, on reproche à Francis Martel d’avoir été complice après le meurtre.

Kègle et Martel reviendront devant la cour le 25 juin. Dans le cas de Kègle, son enquête préliminaire pour le meurtre de la jeune Ophélie devrait alors commencer.