Tableau représentant Demasduit, de l’ancienne nation des Béothuk

Des restes d’autochtones Béothuks de 1828 seront rapatriés d’Écosse

SAINT-JEAN, T.-N.-L. - Les restes de deux personnes issues d’une Première Nation de Terre-Neuve aujourd’hui disparue seront restitués au Canada après avoir été conservés en Écosse pendant près de deux siècles.

Les Musées nationaux d’Écosse ont annoncé lundi que les restes de Nonosabasut et Demasduit, de l’ancienne nation des Béothuks, seraient transférés au Musée canadien de l’histoire à Ottawa.

Cette décision fait suite à une demande du gouvernement canadien transmise au début de 2018.

Le chef Mi’sel Joe, de la première nation Miawpukek, avec le soutien d’autres dirigeants autochtones et gouvernementaux, avait mené depuis ce temps les efforts de rapatriement des restes.

La dernière femme béothuk connue, Shawnadithit, est morte à Saint-Jean en 1829 - il y a 190 ans.

C’est un Terre-Neuvien qui avait découvert les restes de Nonosabasut et Demasduit en 1828. Il les avait ensuite envoyés à son mentor écossais, où ils ont été conservés depuis.

+

Tableau représentant Demasduit, de l’ancienne nation des Béothuk