Parmi les participants à l’événement de samedi, on retrouvait Martial Laberge, Patrick Simard, Bruno Duchesne et Michel Duchesne.

Des passionnés de fatbike veulent promouvoir le fjord

Une dizaine de passionnés de fatbike ont franchi une trentaine de kilomètres sur les glaces de la baie des Ha! Ha! samedi avec l’idée d’instaurer un événement sportif de bonne envergure à partir de l’an prochain afin de promouvoir encore plus ce terrain de jeu naturel parfois méconnu des cyclistes hivernaux.

Initiée par Patrick Simard, propriétaire des boutiques Sport Cycle Expert, l’activité de samedi avait pour but de jeter les bases d’une course qui serait organisée en bonne et due forme dès l’hiver 2020. L’événement  pourrait éventuellement attirer des dizaines de cyclistes de partout au Québec dans le secteur de La Baie, croit l’organisateur. 

Le tracé entrepris par M. Simard et ses acolytes du jour verrait ledit événement partir du village de pêche de l’Anse-à-Benjamin. Les cyclistes passeraient ensuite par la piste cyclable déjà existante qui mène au village de Grande-Baie, sur l’autre rive. La portion du circuit qui serait inédite mènerait ensuite les participants jusqu’au secteur situé en face de la scierie Gauthier, à l’embouchure du fjord.

Ce circuit aller-retour ferait environ 30 km, mais rien n’empêche les organisateurs de voir déjà plus loin si leur projet se concrétise. 

«Ça fait quatre ans que j’y pense, que je vois les beautés du fjord et qu’il n’y a aucun événement de fatbike qui se tient ici. On veut essayer d’amener du monde de l’extérieur, de faire une course le long du fjord et peut-être qu’au fil des ans, on pourrait même la rallonger», explique Patrick Simard, qui note toutefois que par mesure de sécurité, un circuit qui se rendrait jusqu’à L’Anse-Saint-Jean, par exemple, n’est pas envisageable pour l’instant.

«Au niveau sécurité, on est sûr à 100% qu’on peut se rendre jusqu’à la craque face à la scierie Gauthier. On n’a pas le choix», indique-t-il. 

Comme au lac

Le succès d’autres événements dans la région, comme la traversée du lac Saint-Jean en fatbike, donne des arguments à ces fanatiques de vélo à roues surdimensionnées qui voit dans le décor de La Baie l’endroit parfait pour instaurer

«Il y a plus de possibilités qu’au lac Saint-Jean. C’est plus grand ici et on peut aller plus loin», mentionne d’ailleurs l’un des participants à l’activité de samedi, Bruno Duchesne. 

«Le lac Saint-Jean c’est beau et c’est grand, mais on veut développer une clientèle ici. Comme on dit, c’est la beauté du fjord!», assure Patrick Simard.