Devant la crise annoncée en soins palliatifs à Québec, la ministre de la Santé, Danielle McCann, a annoncé vendredi l’ajout de postes de médecins spécialisés dans ce domaine.

Des mesures pour améliorer les services en soins palliatifs

Devant la crise annoncée en soins palliatifs à Québec, la ministre de la Santé, Danielle McCann, a annoncé vendredi l’ajout de postes de médecins spécialisés dans ce domaine. Un groupe de travail sur «l’amélioration de l’accès équitable et de qualité en soins palliatifs et de fin de vie» sera également mis sur pied.

Au cours des dernières semaines, Le Soleil a fait état des conséquences de la pénurie de médecins en soins palliatifs, qui a mené à la suspension des services externes de soins palliatifs de l’Hôtel-Dieu de Québec et de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus. Dans nos pages, des médecins ont dénoncé les règles qui les empêchent de pratiquer en soins palliatifs, dont la loi 20, qui oblige les docteurs à prendre un certain nombre de patients en cabinet.

Le groupe de travail national aura pour mission de déterminer les besoins en soins palliatifs pour tous les types de clientèles et de cibler les aspects prioritaires. Formé d’intervenants et de professionnels de divers milieux, le groupe de travail se rencontrera à quatre reprises entre janvier et avril, à Québec et Montréal.

«Ensemble, les membres de ce groupe trouveront des pistes de solutions pour nous aider à mieux répondre aux besoins croissants de la population québécoise en matière de [soins palliatifs et de fin de vie] au cours des années à venir, et de manière équitable sur l’ensemble du territoire», a fait savoir la ministre McCann par voie de communiqué.

De plus, l’arrivée de nouveaux médecins spécialisés en soins palliatifs et de fin de vie «permettra de consolider l’offre actuelle et de répondre au besoin de couverture médicale dans la région». «Plusieurs» candidats auraient d’ailleurs manifesté leur intérêt pour ces postes. AVEC ÉLISABETH FLEURY