Le suspect de 32 ans s’est présenté, jeudi avant-midi, à la succursale de la BMO sur la rue King Ouest à Sherbrooke pour ouvrir un compte bancaire.

Des données du dark web pour ouvrir un compte de banque frauduleux

Muni de données personnelles achetées sur le dark web, un Sherbrookois a tenté d’ouvrir un compte de banque avec une identité qui n’est pas la sienne.

Janick St-Onge fait face à des accusations de tentative de fraude, possession de documents contrefaits, fraude à l’identité et de vol d’identité.

À LIRE AUSSI: Desjardins offre une protection numérique permanente pour tous [VIDÉO]

Sans confirmer que ces données proviennent de la fuite récente chez Desjardins, le Service de police de Sherbrooke soutient que c’est l’une des hypothèses étudiées.

« La quantité d’informations personnelles que le suspect avait en sa possession proviennent vraisemblablement d’une institution financière », explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Samuel Ducharme.

Le suspect de 32 ans s’est présenté, jeudi avant-midi, à la succursale de la BMO sur la rue King Ouest à Sherbrooke pour ouvrir un compte bancaire.

Il avait en sa possession une carte d’assurance maladie, un permis de conduire et une carte d’assurance sociale, tous libellés au même nom et avec une photo pour les deux premières.

« L’employé de la BMO a tout de même eu certains doutes. Il y avait certains indices sur les pièces d’identité qui l’ont poussé à effectuer certaines vérifications supplémentaires », explique le porte-parole du SPS.

Les vérifications auprès de la compagnie de crédit Équifax ont permis de confirmer les doutes de l’employé de la BMO.

« Il y avait une alerte sur le nom inscrit sur les cartes ainsi que sur certaines informations de ces cartes », précise le porte-parole du SPS.

Le SPS a été appelé sur place vers 10 h 45.

« Nous avons procédé à l’arrestation du suspect pour fraude. Il avait en sa possession plusieurs informations sur l’identité de la victime d’usurpation d’identité. Il a avoué qu’il avait acheté ces informations sur le Dark web», signale Samuel Ducharme.

Janick St-Onge est connu des milieux policiers. La procureure Me Gabrielle Cloutier s’est opposée à sa remise en liberté.

À LIRE AUSSI: Données personnelles : c’est déjà foutu


+ Du contrôle de circulation à l’arrestation d’un voleur

Un policier affecté à la circulation pour la Fête du lac des Nations a rapidement changé d’assignation jeudi soir afin d’attraper un voleur dans un logement de la rue Bryant à Sherbrooke.

Le locataire d’un logement au 55 de la rue Bryant a surpris un individu qui se trouvait chez lui, jeudi, vers 20 h 20.

« Le locataire est sorti rapidement de chez lui et a interpellé le policier qui faisait la circulation sur la rue King Ouest à l’intersection de la rue Bryant », explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Samuel Ducharme.

Le policier a rapidement rattrapé le suspect qui tentait de prendre la fuite avec un téléviseur dans les mains.

L’individu de 32 ans devra répondre de ses actes devant le tribunal.

Une accusation d’introduction par effraction devrait être portée contre lui.