Le président de Maritime Launch Services, Stephen Matier, a rencontré la presse à Darmouth, lundi.

Des Américains veulent lancer des satellites à partir de la Nouvelle-Écosse

HALIFAX - Des entrepreneurs américains souhaitent construire sur la côte est de la Nouvelle-Écosse la toute première zone de lancement commerciale au Canada destinée à la mise en orbite de satellites.

Les promoteurs, les autorités municipales et des entrepreneurs en construction se sont réunis lundi matin à Halifax pour élaborer la suite des choses dans ce projet de 200 millions $. Les promoteurs devront d’abord demander au gouvernement provincial d’approuver leur plan d’évaluation environnementale.

Stephen Matier, président de Maritime Launch Services, de Halifax, espère que la construction pourra démarrer d’ici la mi-mai sur le site choisi, près de Canso, au sud de l’île du Cap-Breton. Les promoteurs espèrent que les premiers satellites pourront être lancés dès 2020.

Maritime Launch Services, un consortium de trois compagnies américaines, collabore avec l’entreprise ukrainienne Ioujnoïe pour construire ce pas de tir de fusées au Canada.

Maksym Degtiarov, concepteur de fusées chez Ioujnoïe, a soutenu dans une entrevue que la compagnie pouvait construire jusqu’à une douzaine de lanceurs «Cyclone 4M» par année pour être tirés du Canada.

Stephen Matier prévient toutefois que le consortium prévoit lancer la première année d’un à trois satellites, puis augmenter graduellement la cadence.

Le projet fait la joie des gens d’affaires de cette région durement touchée par la crise de la pêche de fond.