William Heath et Bianka Lizotte ont reconnu le 25 mars avoir négligé de fournir des aliments et des soins convenables et suffisants à des animaux dont ils étaient propriétaires.

Cruauté envers les animaux et méfait à Magog : la prison pour Heath et Lizotte

Inscouciance, immaturité, pensée magique, le Tribunal n’a pas été tendre à l’endroit de Bianka Lizotte et William Heath qui ont été condamnés, vendredi, à des peines de prison à Sherbrooke.

Coupables de cruauté envers les animaux, alors qu’ils ont notamment placé deux chiens morts dans le congélateur, et d’avoir saccagé la résidence qu’ils louaient à Magog, Bianka Lizotte et William Heath ont reçu leur peine au palais de justice de Sherbrooke.

À LIRE AUSSI: William Heath et Bianka Lizotte reconnaissent avoir maltraité leurs chiens

Le suspense n’a pas été long pour le couple qui a été invité à prendre place dans le box des détenus avant que leur peine dans les nombreux dossiers qu’ils ont reconnus soit imposée.

Lizotte, 21 ans, a été condamnée à neuf mois de prison pour l’épisode de négligence envers les animaux, mais aussi pour une importante fraude envers son ancien employeur, le dépanneur Pie X de Magog.

Heath, 23 ans, qui possédait des antécédents judiciaires, a été condamné à une peine de 15 mois de prison.

William Heath et Bianka Lizotte ont reconnu le 25 mars avoir négligé de fournir des aliments et des soins convenables et suffisants à des animaux dont ils étaient propriétaires.

En février 2018, deux chiens du couple ont été retrouvés morts dans un congélateur dans la résidence qu’ils louaient sur la rue Stanley à Magog.

Sept autres chiens en liberté se trouvaient dans la résidence qui a été lourdement endommagée par la présence des animaux laissés pratiquement à eux-mêmes pendant quelques semaines.

Le chef d’accusation reconnu par le couple couvre la période du 18 décembre 2017 au 21 février 2018.

Dommages de 60 000 $

Ils ont reconnu aussi le méfait de plus de 5000 $ sur la résidence de la rue Stanley. Le montant des dommages causés s’élevait à environ 60 000 $.

De l’urine et des excréments d’animaux avaient été laissés sur le plancher, alors que les portes et les moustiquaires avaient été grugés. 

Pour le vol et la fraude dans un dépanneur de Magog pour lequel elle a travaillé, Bianka Lizotte avait été arrêtée à la fin avril 2018. Elle avait volé plus de 32 000 $ à l’Accommodation Pie X au cours de l’année 2017.

Lizotte avait volé et fraudé son employeur parce qu’il ne lui donnait pas assez d’heures de travail. Elle a acheté deux chevaux, trois chiens de race et a payé pour la pension des chevaux et la garderie des chiens avec la somme volée.

« Votre responsabilité est partagée pour les méfaits et la négligence des animaux, mais votre responsabilité est entière pour le vol et la fraude de votre employeur. Vous avez agi par appât du gain avec une gestion financière insouciante et irréaliste. Les conséquences ont été importantes pour votre employeur. La survie du commerce a été mise en péril », a signalé le juge Conrad Chapdelaine en imposant la peine.

La sentence suspendue pour laquelle Heath avait été condamnée pour des crimes passés a été révoquée ce qui fait en sorte qu’il passera plus de temps derrière les barreaux. 

« Vous n’avez présenté que de la nonchalance et de l’insouciance. Les dommages ont mis en péril la santé financière de la propriétaire. Votre responsabilité morale est élevée. Vous ne semblez pas avoir pris conscience des torts causés », a noté le juge Chapdelaine.

Une probation de deux ans a été imposée aux deux accusés. Des conditions d’interdiction de consommer drogue et alcool ont été ordonnées par le tribunal.

Me Jean-Marc Bénard défendait les accusés, alors que Me Émilie Baril-Côté représentait le ministère public dans cette affaire.