Pour Kiki Bertens, il s'agit d'un deuxième titre cette année, après son triomphe au tournoi de Saint-Pétersbourg, en février.

Bertens défait Halep en finale à Madrid

MADRID — La Néerlandaise Kiki Bertens a vaincu la Roumaine Simona Halep en deux manches identiques de 6-4 en finale du simple féminin de l'Omnium de tennis de Madrid samedi.

Bertens a réussi le bris décisif lors du cinquième jeu, immédiatement après avoir elle-même perdu son service lors du jeu précédent.

Le premier set a été marqué par cinq bris de service, dont le plus important est survenu au neuvième jeu en faveur de la Néerlandaise, ce qui lui permettait de se donner une avance de 5-4.

Pour Bertens, il s'agit d'un deuxième titre cette année, après son triomphe au tournoi de Saint-Pétersbourg, en février.

«Je suis très heureuse, a dit Bertens. Vous ressentez toujours quelque chose après avoir gagné un tournoi. Parfois, c'est beaucoup d'émotions. Parfois, c'est de la joie. Parfois, c'est de l'incrédulité. Mais présentement, je ne sais pas encore ce que je ressens. Je suis simplement très heureuse.

«Je suis fière de ma semaine. J'ai joué du bon tennis. Le serai quatrième au monde lundi. Je ne sais pas quoi dire. Tout ça est génial.»

Halep espérait gagner un premier tournoi cette saison. En février, elle avait participé à la finale de l'Omnium de Qatar, mais s'est inclinée aux mains de la Belge Élise Mertens.

Une victoire aurait permis à Halep de retrouver le premier rang du classement mondial.

Plus tôt samedi, la Canadienne Gabriela Dabrowski et la Chinoise Xu Yifan s'étaient inclinées 6-3, 6-1 face à la Taïwanaise Hsieh Su-Wei et la Tchèque Barbora Strycova en finale du double féminin.

Sixièmes têtes de série, Dabrowski et Xu ont été beaucoup moins efficaces au service que leurs rivales, classées cinquièmes.

Dabrowski et Xu ont vu leur taux de réussite de leurs premières balles s'établir à 53 pour cent, comparativement à 70 % pour Hsieh et Strycova, et n'ont gagné que 52 % des points lorsqu'elles mettaient leur première balle en jeu. Hsieh et Strycova en ont profité pour inscrire cinq bris de service en sept opportunités, dont trois lors du premier set.

À sa première finale en double en 2019, Dabrowski tentait de devenir la deuxième Canadienne à mériter un titre en double à un tournoi de la WTA cette année. En janvier, la Montréalaise Eugenie Bouchard et l'Américaine Sofia Kenin avaient uni leurs efforts pour triompher au tournoi d'Auckland, en Nouvelle-Zélande.