Le Farnhamien Jessy Côté (photo) a été formellement accusé de tentative de meurtre à l’endroit de Luis Felipe Cardona Galvis.

Bar la p'tite Grenouille à Bromont: Jessy Côté accusé de tentative de meurtre

Le Farnhamien Jessy Côté est formellement accusé d’avoir tenté de tuer Luis Felipe Cardona Galvis en décembre dernier dans le stationnement du bar La p’tite Grenouille à Bromont. Par le biais de son avocate, il a demandé à être incarcéré dans une autre prison que celle de Sherbrooke en évoquant des raisons de sécurité.

Arrêté vendredi dernier dans la région métropolitaine, l’homme âgé de 24 ans a d’abord comparu par voie téléphonique samedi. Toujours détenu, il a comparu au palais de justice de Granby, lundi après-midi. Côté a été formellement accusé de la tentative de meurtre du Granbyen âgé de 22 ans. L’acte de dénonciation indique qu’il a tenté de causer sa mort en « déchargeant » une arme à feu, ce qui a gravement blessé Luis Felipe Cardona Galvis.

À lire aussi: Tentative de meurtre à Bromont: deux suspects arrêtés

Rappelons que la victime aurait été atteinte par balle à la tête. Les agents du Service de police de Bromont l’ont trouvée à l’extérieur du bar. La section des crimes majeurs de la Sûreté du Québec mène l’enquête. Quelques jours après la tentative de meurtre, des photos d’un témoin et d’un suspect, tirées des caméras de surveillance, ont été diffusées dans les médias.

Un autre homme âgé de 20 ans, originaire de Sainte-Catherine, a aussi été arrêté en lien avec cette affaire jeudi soir à Longueuil. Il est en liberté pour la suite des procédures.

Jessy Côté devra quant à lui rester derrière les barreaux. La représentante du ministère public, Me Valérie Simard-Croteau, s’est opposée à sa remise en liberté. Une interdiction de communiquer avec certaines personnes, dont la victime et ses proches, a également été ordonnée par le tribunal. L’accusé doit revenir en cour le 14 février.

Sécurité

L’avocate de Jessy Côté, Me Caroline Vallée, a formulé deux requêtes au juge Serge Champoux. D’abord, elle a demandé que son client puisse avoir accès aux services médicaux du milieu carcéral, sans préciser pour quelle raison. Le magistrat ne s’est aucunement opposé à cette demande. Me Vallée a également demandé que M. Côté soit détenu dans une autre prison que celle de Sherbrooke en évoquant que c’était « dangereux pour sa vie ».

La demande a été transmise au service de la détention qui se chargera de donner suite à ce transfert.

Longue feuille de route

Jessy Côté n’en est pas à ses premiers déboires avec la justice. Il a même été accusé d’avoir proféré des menaces à un agent de la paix lors de sa comparution lundi. Les gestes qui lui sont reprochés se seraient déroulés le 20 août 2018 à Dunham.

Sa dernière sentence remonte en 2014 alors qu’il avait été condamné à quatre mois de prison pour introduction par effraction, mise en circulation de monnaie contrefaite et bris de condition. Par le passé, il a aussi été accusé de vol, d’introduction par effraction, de recel, de mise en circulation de monnaie contrefaite, de fraude et de nombreux bris de condition dans les districts de Granby, Cowansville, Saint-Hyacinthe et Saint-Jean-sur-Richelieu.