Le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin, et le candidat dans Neufchâtel-Lebourgneuf, Patrick Paquet

«Autistes»: Gosselin pas totalement convaincu par les excuses de Labeaume

Le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin, n’est pas totalement convaincu des excuses exprimées par Régis Labeaume après avoir traité ses adversaires d’«autistes».

Le maire de Québec s’est excusé mercredi après-midi auprès des autistes de les avoir comparés à l’opposition à l’hôtel de ville. «La première partie des excuses est correcte lorsque M. Labeaume s’excuse auprès des parents et des autistes, mais il aurait pu laisser de côté la seconde partie quand il dit qu’il s’excuse de les avoir associés à l’opposition», a commenté monsieur Gosselin. 

Pour le chef de Québec 21, les propos de Régis Labeaume étaient totalement irrespectueux et irresponsables. «On a le droit de ne pas être d’accord, on peut débattre, mais il faut le faire dans le respect. Le maire doit mesurer ses propos.»

L’histoire a commencé mercredi en fin de matinée, lorsque le maire de Québec a réagi aux propositions de Québec 21 dans la partielle de Neuchâtel-Lebourgneuf. Le candidat de Québec 21, Patrick Paquet, promet entre autres d’augmenter la vitesse à 70 km/h sur le boulevard Robert-Bourassa, entre le boulevard Lebourgneuf et l’avenue Chauveau. 

Une promesse totalement irréaliste pour M. Labeaume. Selon lui, c’est un décret gouvernemental qui impose la limite de vitesse. «Ça fait 10 fois qu’on le dit, mais, visiblement, ils sont autistes», a-t-il déclaré au lendemain de sa participation à une activité sur la santé mentale. «Faux», a répliqué M. Paquet. «La ville a la juridiction pour changer la vitesse», a-t-il souligné.

Priorité à l’auto

Le candidat de Québec 21 considère qu’il faut miser sur l’amélioration des axes routiers existants en ajoutant des voies.

«Chaque semaine, nos citoyens perdent des heures interminables en raison de la congestion routière. Afin de répondre à cet irritant important, il faut mettre en place un ensemble de mesures à court et moyen termes pour améliorer la fluidité de la circulation», a expliqué M. Paquet.

S’il est élu le 9 décembre prochain, Patrick Paquet s’engage à augmenter la vitesse à 70 km/h sur le boulevard Robert-Bourassa, du boulevard Lebourgneuf à l’avenue Chauveau, à réduire les heures d’opération de la voie réservée, et à autoriser le covoiturage sur la voie réservée du boulevard Lebourgneuf.

«C’est un boulevard urbain entre Lebourgneuf et Chauveau. Il n’y a pas d’enfants qui jouent dehors et on veut aider les gens à entrer plus rapidement dans leur secteur résidentiel», a-t-il plaidé.

Québec 21 priorisera également les élargissements à trois voies de chaque côté du boulevard Robert-Bourassa entre l’avenue Chauveau et le boulevard Lebourgneuf et à deux voies de chaque côté du boulevard Pierre-Bertrand entre la rue des Tournelles et le boulevard Louis-XIV.   

Sur la question du transport en commun, le candidat de Québec 21 souhaite des mesures à court terme pour bonifier des parcours nord-sud et est-ouest.